Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)
janvier 2018
L M M J V S D
« Déc   Fév »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Langage : la signification des sons, mots et sifflements de nos perroquets

Langage : la signification des sons, mots et sifflements de nos perroquetsLes perroquets sauvages produisent des sons à des fins variées. Ils le font pour communiquer avec leurs congénères, attirer un partenaire, prévenir du danger ou protéger leur territoire. La plupart d’entre eux sont très volubiles et vont l’être aussi en captivité avec leur humain.

Mais toutes les façons de chanter n’ont pas la même signification, tout comme les mots dans notre langage. Chanter, siffler et parler sont souvent synonymes de joie de vivre. Certains perroquets aiment avoir un public pour le faire, au point d’intensifier le flux et la variété de leurs démonstrations vocales en société, tandis que d’autres se murent dans le silence à la première incursion dans leur environnement.

Langage : la signification des sons, mots et sifflements de nos perroquetsLe bavardage peut remplir différentes fonctions. Il peut être de faible intensité ou très fort. Un babillage doux peut être synonyme de joie ou d’apprentissage des mots par l’animal. Mais à forte intensité, il peut signifier « fais attention à moi, je suis là ! « . Cela se produit aussi dans la nature, en début et en fin de journée, pour communiquer avec les membres de la colonie.

Les perroquets ronronnent également. Certes, cela ne ressemble pas au ronronnement des chats, mais davantage à un faible grondement soufflé. A la différence de celui émis par ces derniers, il peut être interprété comme un signe de satisfaction ou d’ennui, suivant le contexte.

Les cliquetis, émis en claquant la langue contre le bec, expriment quant à eux la quête d’une caresse ou la volonté d’être sur leur humain, mais il peut aussi tout simplement s’agir d’un jeu.

Enfin, nos oiseaux peuvent produire des grognements. Tout comme chez les chiens, leur connotation est agressive. Lorsque cela se produit, il faut donc éviter tout contact physique, le risque de morsure défensive étant important, et rechercher ce qui pourrait expliquer ce comportement dans leur environnement.

Au-delà de ce que nous entendons, les vocalisations de nos perroquets peuvent donc varier et de ce fait, avoir une signification différente suivant le contexte, mais aussi l’individu qui les produit. Si pour les plus timides d’entre eux, il est plus important encore d’y prêter attention, cela apporte des nuances dans le propos, quel que soit l’oiseau concerné.

Langage : la signification des sons, mots et sifflements de nos perroquets

Sources :

https://www.petcha.com/

http://www.express.co.uk/

http://www.peteducation.com/

http://eclectusparrotbreeders.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015