Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Histoire d’animaux : le perroquet mal élevé d’Andrew Jackson

    Histoire d'animaux : le perroquet mal élevé d'Andrew JacksonDe 1829 à 1837, Andrew Jackson a été le septième Président des Etats-Unis. Une histoire cocasse se rattache à cette période, liée à la présence de son perroquet.

    Andrew Jackson avait acheté un gris du Gabon pour sa femme, Rachel. L’oiseau reçut le nom de Poll. Après le décès de son épouse, Jackson prit soin de lui à son tour. Il lui avait appris à parler, et d’aucuns disent que c’était au point de pouvoir prononcer un discours. Au jour des funérailles du grand homme, en 1845, le psittacidé aurait semble-t-il salué avec éloquence son maître jusque sur la tombe, déclamant des obscénités, au point qu’il faille l’en écarter pour parachever dignement l’oraison funèbre.

    Si le fait de véritablement discourir semble à priori difficile à croire, il n’en demeure sans doute pas moins vrai qu’il devait être révélateur de la volubilité de l’oiseau. Le Révérend William Menefee Norment, qui avait assisté à la cérémonie, rapporta quant à lui que l’assistance avait été horrifiée et choquée par le manque de respect de l’animal qui, dopé par la présence d’une assistance aussi nombreuse, ne cessait de parler de plus en plus fort.

    Il est important de rappeler qu’Andrew Jackson fut le premier Président à ouvrir les portes de la Maison Blanche au public, une approche plus libérale de la relation avec la population. Cet acte anodin a sans doute involontairement contribué à enrichir le vocabulaire de Poll de mots plus « fleuris » que ceux qu’il avait coutume d’entendre. De ce fait, la présence de nombreuses personnes alliée à l’envie légitime de tout perroquet d’être le centre de l’attention semblent poser des bases plausibles à la version donnée par le Révérend.

    A l’époque, il est notoire que le Président des Etats-Unis possédait aussi d’autres animaux, notamment des coqs de combat. Or, si cette discipline est fort décriée de nos jours, force est de constater qu’elle l’était sans doute moins alors que la détention d’un psittacidé impoli.

    Histoire d'animaux : le perroquet mal élevé d'Andrew Jackson

    Sources :

    http://ww2.kqed.org/

    http://unrealfacts.com/

    http://www.rantpolitical.com/

    http://jacksonianamerica.com/

    http://presidentialpetmuseum.com/

    http://www.wondersandmarvels.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015