Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Le Ara macavouanne, ou Orthopsittaca manilata

Le Ara macavouane, ou Orthopsittaca manilataLe Ara macavouanne (Othopsittaca manilata) est un perroquet de la sous-famille des Psittacinae. C’est la seule espèce connue du genre Orthopsittaca. Il mesure environ 50 cm, pour un poids de 300 g, peut vivre jusqu’à 50 ans et ne présente pas de dimorphisme sexuel (différence visible entre mâle et femelle).

Cet oiseau arbore un plumage à dominante verte. Sa poitrine est d’un vert brunâtre et son ventre marbré de rouge, blanc et jaune.

Des rémiges rémiges azur ourlent ses ailes. Son front est bleu. Sa face est nue, jaune, et l’iris de ses yeux marron. Son bec est gris foncé, presque noir. Les petits ressemblent aux adultes, mais leur mandibule inférieure est d’un gris plus clair.

On le trouve en Bolivie, au Brésil, en Colombie, en Équateur, en Guyane française, au Pérou, au Suriname, à Trinidad et Tobago et au Venezuela. Il occupe les palmiers des zones marécageuses littorales et des savanes.

Le Ara macavouane, ou Orthopsittaca manilataLe Ara macavouane, ou Orthopsittaca manilata

Grégaire, il vit dans des colonies pouvant compter jusqu’à cent individus, qui se déplacent en fonction de la richesse des zones alimentaires. Ainsi, il lui arrive de s’approcher des champs cultivés, lorsque la nourriture vient à manquer.

Il se nourrit d’un mélange de graines de tournesol, carthame, millet, avoine, chanvre, baies de sorbier sèches et pignons de pins. Mais des fruits (pommes, bananes, poires, papayes), des légumes, du sable et des branches fraîches lui seront proposés régulièrement, pour lui apporter les vitamines et minéraux qui lui sont indispensables. Ce n’est pas un oiseau très bruyant. Il émet un sorte de gazouillis très doux et mélodieux.

Le Ara macavouane, ou Orthopsittaca manilataLe Ara macavouane, ou Orthopsittaca manilata

La saison de la reproduction est variable suivant la zone géographique où il se trouve. Ainsi, à Trinidad, il s’accouple entre février et septembre, en Colombie, de février à mai, et en Guyane, entre février et juin.
La femelle pond entre 2 et 4 œufs qui éclosent au bout de 25 jours. En captivité la reproduction est si délicate qu’il est fréquent de devoir nourrir les petits à la main. Il est assez rare d’en trouver à la vente.
Cette espèce est protégée et classée en appendice II du Traité de Washington.

Le Ara macavouane, ou Orthopsittaca manilata

Sources:

http://www.hbw.com/

https://hiveminer.com/

http://www.perroquet.biz/

http://www.ornithopark.com/

https://www.birdwatchersdigest.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015