Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)
novembre 2016
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

La tortue sillonnée, tortue des savanes ou tortue à éperons (Centrochelys sulcata)

La tortue sillonnée, tortue des savanes ou tortue à éperons (Centrochelys sulcata)La tortue sillonnée, tortue des savanes ou tortue à éperons (Centrochelys sulcata) trouve ses racines en Afrique, plus précisément au Bénin, au Burkina Faso, au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Sénégal.

Elle est l’unique membre du Genre Centrochelys. Avec elle, vous allez voir la vie en grand, puisque c’est l’une des trois plus grandes tortues terrestres.

La femelle mesure 50 à 60 cm pour près de 60 kilos. Le mâle est plus gros, puisqu’il peut  mesurer jusqu’à 80 cm pour 109 kilos. Les données relatives à son espérance de vie restent floues, mais les sujets les plus âgés connus semblent indiquer qu’elle peut dépasser les 70 ans. Visualisez plutôt l’envergure du personnage :

Elle s’anime en début et en fin de journée et creuse des terriers pouvant atteindre 5 m de long, ce qui implique, à l’âge adulte, de lui consacrer un grand espace (3 X 4 m au moins) dont le fond est bétonné à environ 50 cm de profondeur et rempli de terre, afin de lui permettre de creuser. Une solide clôture de 0,60 m de haut doit être mise en place étant donné la puissance que son gabarit lui confère. Elle n’a pas besoin d’hiberner.

La tortue sillonnée, tortue des savanes ou tortue à éperons (Centrochelys sulcata)La tortue sillonnée, tortue des savanes ou tortue à éperons (Centrochelys sulcata)

Ses besoins en lumière sont importants, avec 12 à 14 heures d’éclairage quotidiens, étant donné le milieu chaud et aride dont elle provient. Pour favoriser l’assimilation du calcium, elle a également besoin d’UVB. Pour les juvéniles, il faut prévoir un terrarium procurant entre 32 et 35 °C au point chaud et entre 25 et 28 °C au point froid le jour, pour redescendre entre 20 et 23 °C la nuit. 70 à 80 % d’hygrométrie sont à prévoir. Un récipient d’eau propre permet de boire et s’hydrater. Par temps chaud, la baigner dans de l’eau tiède une à deux fois par semaine est également conseillé. Une cabane en bois lui offre un abri utile ainsi qu’un supplément d’humidité, lorsque par temps chaud, celle-ci est brumisée de temps à autres.

Cette Testudinidae est omnivore et refuse rarement un repas. Elle apprécie l’herbe verte et le foin, mais aussi les pissenlits, le plantain et le trèfle ainsi que les blettes, le céleri, le cresson, les endives, les épinards, les poivrons et de nombreuses variétés de feuillages (mûrier, radis, ronces notamment). Les fruits et légumes riches en eau ne sont pas recommandés en revanche, son intestin supportant mal ces aliments.

La tortue sillonnée, tortue des savanes ou tortue à éperons (Centrochelys sulcata)La tortue sillonnée, tortue des savanes ou tortue à éperons (Centrochelys sulcata)

Le sexage est généralement possible lorsque la Sulcata atteint environ 30 cm. Le plastron du mâle présente une zone concave prononcée ainsi que deux pointes (les éperons gulaires) plus régulières, largement écartées et pointues que celles de la femelle. Leur queue est également plus longue et épaisse que chez cette dernière.

La reproduction a lieu plus ou moins toute l’année en captivité. La femelle pond environ une vingtaine d’œufs (30 maximum) jusqu’à six fois par an. Les petits naissent après 100 à 170 jours d’incubation.

Son prix varie entre 110 et 150 euros l’une. Cette tortue est classée en Annexe II B de la Convention de Washington. Elle nécessite donc un contrat de cession pour tracer sa provenance lors de l’achat et peut être détenue sans autorisation jusqu’à concurrence de 10 individus. En dépit de son format hors normes, elle est relativement répandue en élevage et chez les revendeurs en animalerie. Si elle peut se montrer relativement familière au fil du temps, elle n’apprécie pas les manipulations, qui sont pour elle une importante source de stress.

La tortue sillonnée, tortue des savanes ou tortue à éperons (Centrochelys sulcata)

Sources :

http://azeah.com/

http://imgur.com/

http://dennistort.com/

http://animals.mom.me/

http://www.daygecko.com/

http://www.tortoiseforum.org/

http://www.reptilesmagazine.com/

Une réponse à La tortue sillonnée, tortue des savanes ou tortue à éperons (Centrochelys sulcata)

  • Timande dit :

    Bonjour je voudrais prendre contact avec un professionnel Pour féconder mes tortues svp, merci. Je réside à Saint Denis île de la Réunion
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015