Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)
décembre 2013
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

L’hibernation, ou hivernage, une nécessité pour les tortues de terre ?

L'hibernation, ou hivernage, est-il une nécessité pour les tortues de terre ?Lorsque la température extérieure commence à diminuer, l’hiver est à nos portes, et il est temps de penser au sommeil réparateur de nos tortues de terre. Mais cela est-il réellement une nécessité ?

Les tortues de terre sont avant tout des animaux sauvages. Elles ne sont pas « domestiquées », ce qui signifie que leur mode de vie obéit davantage à leur instinct qu’au cadre de vie et au milieu ambiant que leur impose la captivité. Dans la nature, l’hiver signifie la raréfaction des plantes dont elles se nourrissent. Or, comme tous les reptiles, elles sont incapables d’assurer la régulation de leur chaleur corporelle, aussi se plongent-elles dans un état d’hibernation, pour économiser leur énergie durant cette période de disette, en attendant le retour du soleil pour que la nourriture abonde à nouveau.

L'hibernation, ou hivernage, est-il une nécessité pour les tortues de terre ?

Dans nos maisons, elles adaptent leur rythme biologique par rapport aux paramètres extérieurs auquel les soumet leur environnement tout au long de l’année dans une certaine mesure, car certains paramètres peuvent rendre la mise au repos accessoire. Lorsque la saison froide est tardive par exemple, le comportement d’hibernation peut se trouver affecté, surtout si l’animal vit à l’extérieur. Il est parfois même plus prudent, alors, de retarder ou sauter la phase de repos, si la tortue ne manifeste aucun signe précurseur à l’hivernage.

C’est également le cas des adultes ayant subi une récente convalescence, quelle que soit la gravité de l’impact infligé à leur santé, afin de surveiller l’évolution de leur état général, ou encore des sujets situés au-dessous de leur poids de forme. Mais en cas de surpoids, le problème se pose de façon identique, car l’organisme ne dispose pas nécessairement des réserves nécessaires pour passer l’hiver, en dépit de l’amas graisseux. Car il faut disposer de réserves de graisse, d’énergie et d’eau suffisantes pour supporter cela.

De même, les sujets immatures n’en ont aucun besoin, dans la mesure où leur croissance se poursuit sans encombre. Dans ce cas, jusqu’à l’âge de quatre ou cinq ans au moins, peuvent sans risque maintenir leur niveau d’activité habituel tout au long de l’hiver. C’est en mesurant la longueur du plastron de votre animal que pourrez calculer le ratio taille poids correspondant. Dans la nature d’ailleurs, la plupart des juvéniles ne survit pas au premier hiver. En revanche, si des changements de comportement indiquent des prémices d’hibernation, mieux vaut leur aménager un sommeil hivernal, même tardif.

L'hibernation, ou hivernage, est-il une nécessité pour les tortues de terre ?L’espèce dont il s’agit est un facteur tout aussi important à considérer. Suivant l’origine géographique, les besoins (en ce qui concerne la température notamment) ne sont pas nécessairement identiques. En cas de doute, il faut donc s’adresser à un vétérinaire compétent en la matière, afin d’identifier avec certitude celle dont il s’agit. En effet, certaines nécessitent un terrarium chauffé tout au long de l’année.

L’hibernation est cependant une période mettant à l’épreuve l’hydratation corporelle. A ce titre, il faut donc en amont palier ce risque par le biais d’un bain. Lorsque la tortue comme manifester des signes annonciateurs d’hibernation, il convient de la plonger dans un récipient contenant 2 cm d’eau tiède, à raison de 20 à 30 minutes toutes les 24 h. Outre l’effet bénéfique précité, cela va participer à vidanger son système gastro intestinal. Cet exercice va être réalisé durant deux ou trois jours en conservant la tortue à température ambiante (environ 18,5 °C) ensuite puis, les deux jours suivants, entre 8 et 10 °C, dans un espace dédié à l’hivernage.

Enfin, si votre tortue vit en extérieur et n’est pas disposée à hiverner du tout, il est préférable de la mettre à l’abri à l’intérieur, dans un terrarium, afin de lui permettre de passer l’hiver sans encombre, sans mourir de faim ni de soif, ou souffrir des basses températures. Si les sujets vivant dehors sont généralement autonomes, il faut parfois savoir donner un coup de pouce à la nature.

L'hibernation, ou hivernage, est-il une nécessité pour les tortues de terre ?

Sources :

http://www.tortoisetrust.org/

http://www.neatorama.com/

http://www.boxturtles.com/

http://www.boxturtlesite.info/

5 réponses à L’hibernation, ou hivernage, une nécessité pour les tortues de terre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015