Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    septembre 2016
    L M M J V S D
    « Août   Oct »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  

    Première leçon d’équitation : la préparation du cheval et du cavalier

    Ma première leçon d'équitation : la préparation du cheval et du cavalierLors d’une première leçon d’équitation certains élèves sont parfois surpris de ne pas directement monter à cheval. En fait, l’une des règles de base est d’apprendre à découvrir sa monture et partager un moment privilégié avec elle. Or, cela ne se limite pas à la chevaucher. D’autre part, des équipements spécifiques sont nécessaires à la sécurité du cavalier.

    En arrivant, une bombe (sorte de casque spécifique à cette discipline) et des bottes d’équitation ou des boots sont obligatoires. C’est une question de sécurité. Un club sérieux ne vous laissera pas monter à cheval sans bombe, car en cas de chute (oui, il en est déjà question) c’est une protection indispensable pour la tête et la nuque. Si vous n’en avez pas encore, il vous en sera prêté une. Les baskets ne sont pas sécuritaires, car les lacets peuvent se coincer dans les étriers (hélas, là aussi c’est lors des chutes que le problème se pose). Il existe aussi dans le commerce spécialisé des gilets renforcés dans le dos, pour protéger ce dernier en cas de projection vers l’arrière. Le pantalon (autrement dit la culotte dans le jargon des cavaliers) est aussi un bon investissement.

    La cravache est facultative, car un bon cavalier doit avant tout apprendre à diriger monture par les mains et les jambes.

    Certains clubs exigent de leurs cavaliers qu’ils « pansent » leur cheval avant de le monter. Un instructeur ou un élève viendra alors vous expliquer comment procéder, mais il n’est pas nécessaire de posséder son propre kit de pansage, même si la plupart des cavaliers aiment avoir le leur.

    Ma première leçon d'équitation : la préparation du cheval et du cavalierMa première leçon d'équitation : la préparation du cheval et du cavalier

    Retenez une chose importante : que ce soit dans le box ou au-dehors, on ne passe jamais derrière le postérieur d’un cheval, pour ne pas risquer un coup de sabot. L’usage d’une brosse dure, d’une brosse douce, d’un cure-pieds et d’une étrille vous seront enseignés. Vous apprendrez aussi comment seller et desseller votre cheval.

    Parfois, le pansage est demandé aussi après la séance. Prévoyez donc au moins trente minutes de marge avant et après la leçon, pour ne pas être stressé. La préparation n’est pas une corvée, elle peut devenir un moment tout aussi agréable que la leçon, car c’est un moment de partage et de complicité avec l’animal. Chacun apprend alors à jauger l’autre.

    Dans l’enceinte du club, ne courez pas, évitez les cris et mouvements brusques à proximité des chevaux, surtout s’ils sont accompagnés de leur cavalier. Aussi grands soient-ils, ce sont avant tout des animaux-proies. A ce titre, leur méfiance est permanente et ils peuvent réagir assez vivement en cas de peur ou de surprise.

    Pensez également à vous montrer poli envers les autres cavaliers, un bonjour ne gâche rien. Si vous avez un téléphone portable, pensez aussi à l’éteindre.

    Ma première leçon d'équitation : la préparation du cheval et du cavalier

    Source : angelk

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015