Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Santé : les glandes odoriférantes chez les hamsters de compagnie (emplacement, aspect, rôle)

    Santé : les glandes odoriférantes chez les hamsters de compagnie (emplacement, aspect, rôle)Les hamsters sont de petits rongeurs dont l’anatomie est souvent méconnue. Nous savons qu’ils se nourrissent de graines, céréales, fruits et légumes, nous connaissons plus ou moins précisément leurs mœurs et les conditions que doit remplir leur environnement pour correspondre à leurs besoins, mais il est une chose qui passe souvent inaperçue : les glandes odoriférantes. Savez-vous où elles se trouvent chez eux, et quel est leur aspect ? Il y a fort à parier que la réponse soit négative à ces deux questions pour la plupart d’entre vous. D’ailleurs, il semble même que de nombreux vétérinaires soient tout aussi désemparés face à cette question anatomique.

    Les glandes odoriférantes des hamsters jouent un rôle important dans la reproduction, la dissuasion et l’attraction sexuelle. Les mâles les utilisent principalement pour marquer les limites de leur territoire et en écarter les éventuels rivaux, tandis que celles des femelles leur permettent surtout d’être localisées par leur partenaire potentiel lors de la période de la reproduction.

    Elles diffèrent suivant le sexe, puisqu’elles sont plus volumineuses chez les mâles que chez les femelles. Lorsque les mâles sont excités, ils les lèchent jusqu’à en humidifier toute la surface. Ils vont aussi les gratter, les frotter contre différents endroits de leur cage, laissant à première vue penser qu’ils cherchent à soulager une quelconque irritation.

    Santé : les glandes odoriférantes chez les hamsters de compagnie (emplacement, aspect, rôle)Santé : les glandes odoriférantes chez les hamsters de compagnie (emplacement, aspect, rôle)

    Mais d’une espèce à l’autre, il existe également des distinctions. Chez les hamsters dorés, aussi appelés syriens, elles sont situées sur les côtés, plus précisément sur les hanches. En revanche, tous les hamsters nains, les Roborovskis, chinois et Campbell y compris n’en ont qu’une, placée sous le ventre, au niveau du nombril.

    Là encore, des distinctions apparaissent suivant l’espèce. En effet, celles des hamsters nains sont généralement dépourvues de poils et assez volumineuses, avec une sécrétion épaisse de couleur jaune. Chez les hamsters syriens, l’aspect des glandes odoriférantes est plat, souvent d’aspect gras ou humide, et parfois pigmenté. Elles sont éventuellement surmontées de quelques poils.

    Leur aspect n’est pas très engageant, surtout chez les races naines, et certains maîtres mal informés peuvent par erreur les écorcher en essayant de les gratter pour les retirer, pensant à une croûte persistante. Il ne faut pas y toucher, mais uniquement surveiller leur aspect. Il peut légèrement varier en vieillissant, devenant souvent plus visible chez le hamster doré avec l’âge. En cas de changement soudain en revanche, il faut aussitôt consulter un vétérinaire spécialiste des NAC, afin d’en déterminer la cause et la traiter au plus tôt.

    Santé : les glandes odoriférantes chez les hamsters de compagnie (emplacement, aspect, rôle)

    Sources :

    http://laurenceourac.com/

    http://bestpetsandcompanions.com/

    http://www.veterinarypracticenews.com/

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015