Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Il était une fois, le hamster et l’Homme

Il était une fois, le hamster et l'HommeLe hamster est un petit animal très apprécié par nombre d’entre nous. Mais s’il est aujourd’hui un familier de nos foyers, il n’en a pas toujours été ainsi.

Autrefois, il était littéralement détesté par les agriculteurs. En 1829, un zoologiste britannique inversa la donne. George Waterhouse, ainsi qu’il se nommait, découvrit cette petite bête dans la ville d’Alep, en Syrie. Il décida de lui donner le nom de « Cricetus auratus, ou hamster doré », et l’emporta avec lui en Angleterre.

Après avoir remporté un franc succès, le petit rongeur finit par littéralement disparaître de son habitat d’origine. Cependant, son importation ne s’arrêta pas là. En 1930, ce fut au tour d’un zoologiste hébraïque de l’Université de Jérusalem, nommé Israël Aharoni de s’y intéresser. Il découvrit dans le désert syrien une femelle pleine et ses douze petits, et là commença véritablement l’épopée du hamster comme animal de compagnie.

Il était une fois, le hamster et l'HommePendant ce temps, la communauté scientifique commençait à penser que l’espèce avait disparu, aucun spécimen n’ayant été vu dans la nature depuis près de cent ans. Ce n’est que plus tard que l’on comprit que cette idée fausse était le fruit des mœurs nocturnes de l’animal qui, outre son caractère solitaire, avait pour coutume de dormir le jour dans les galeries qu’il avait creusées. Dans le délai, il avait proliféré à l’abri des regards.

Dès lors, en bon zoologiste qu’il était, le Dr Aharoni emporta chez lui sa découverte. Mais sa méconnaissance des besoins de l’espèce ne lui permit de sauver que trois des petits de la portée. En effet, voyant que la mère mangeait ses petits, il euthanasia celle-ci, la jugeant cruelle, risquant par la même occasion de mettre en danger ceux restant. Il tenta alors de nourrir avec un compte goutte ceux restant.

Au début, tout se déroula sans encombre, jusqu’au soir où cinq d’entre eux parvinrent à s’échapper de leur cage. sur les cinq sujets restant, le mâle tua une femelle, abaissant l’effectif à trois. C’est alors que le zoologiste eut l’idée de les séparer. Après quelques temps, il plaça le mâle avec l’une de ses soeurs, et un accouplement eut lieu. Dès lors, leur descendance se multiplia.

Plus tard, le petit rongeur devint un animal de laboratoire. Cette période malheureuse de son histoire auprès de l’Homme lui valut encore de larges pertes en captivité, mais cela contribua paradoxalement à en apprendre davantage sur les conditions à réunir pour sa survie à nos côtés. Aussi, lorsqu’il devint un animal de compagnie à part entière, les connaissances acquises furent-elles primordiales. La popularité du hamster devint telle qu’il prit peu à peu une place de choix dans les foyers, au point d’acquérir le statut de nouvel animal de compagnie (NAC) à part entière. C’est donc essentiellement à Israël Aharoni que nous devons nos petits compagnons d’aujourd’hui.

Il était une fois, le hamster et l'Homme

Sources :

http://www.smithsonianmag.com/

Home

6 réponses à Il était une fois, le hamster et l’Homme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015