Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Alopécie : la perte de poils chez le hamster (causes, symptômes, traitement)

    Alopécie : la perte de poils chez le hamster (causes, symptômes, traitement)L’alopécie, n’est pas un cas isolé chez le hamster. Elle est généralement localisée et peut avoir un grand nombre d’origines.

    Ce phénomène est facile à identifier. Elle se caractérise par une perte de poils pouvant être localisée, symétrique ou éparse. Si elle est totale, la zone touchée est totalement dépourvue de poils tandis que si elle est partielle, quelques-uns subsistent. Le plus souvent, elle se manifeste au niveau de la tête, des membres postérieurs ou sur le pourtour de la queue.

    Les causes possibles sont variées. Dans le cas d’un parasite (tique, acarien ou autre), des démangeaisons plus ou moins importantes sont perceptibles, et/ou une rougeur de la peau indiquant une irritation. L’alimentation peut également être incriminée, lorsque l’apport nutritionnel est insuffisant ou que l’animal souffre de malnutrition. Le pelage est alors plus terne que de coutume. Si l’alopécie est accompagnée de difficultés à uriner, il peut aussi s’agir de problèmes rénaux.

    Alopécie : la perte de poils chez le hamster (causes, symptômes, traitement)Cependant, un problème de santé n’est pas toujours à pointer du doigt. Lorsque le rongeur ronge souvent les barreaux de sa cage, il peut s’ensuivre une disparition des poils du contour du museau. Dans une cage surpeuplée, les affrontements peuvent quant à eux donner lieu au même phénomène autour de la queue est des pattes arrières. Lorsqu’il y a une infestation de parasites, la peau se dénude par endroits à cause des démangeaisons qui poussent le hamster à se gratter. Toutefois, en cas de carence, l’aspect général de la fourrure est clairsemé. Un déséquilibre hormonal de la glande thyroïdienne ou une inflammation des reins ont parfois les mêmes effets.

    Le diagnostic est primordial avant de débuter un traitement. Pour y parvenir, le vétérinaire peut être amené à effectuer une prise de sang et un prélèvement cutané par grattage, afin d’isoler les causes possibles. Des antibiotiques une pommade et un shampoing apaisants sont généralement prescrits. Si des parasites sont décelés, le traitement s’accompagne du nettoyage total de la cage ainsi que de ses accessoires. Cela évite la réinfestation, outre l’examen régulier du pelage de votre compagnon. Toute aggravation doit aussitôt être signalée au vétérinaire, qui réajustera alors la prescription.

    Alopécie : la perte de poils chez le hamster (causes, symptômes, traitement)

    Sources :

    http://www.petmd.com/

    http://hamsterhideout.com/

    http://www.madabouthamsters.com/

    http://www.animaldermatology.com/

    http://www.smallanimalchannel.com/

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015