Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Comportement : comment se comporte un octodon, ou degue du Chili vivant seul ?

Comportement : comment se comporte un octodon, ou degue du Chili vivant seul ?Un octodon, ou degue du Chili, est un animal grégaire ; il vit en petit groupe dans la nature, et doit idéalement être maintenu de même en captivité, pour être heureux et bien dans ses poils. Toutefois, les hasards de la vie en décident parfois autrement, et il importe alors de savoir quel peut être son comportement dans le cadre d’une vie solitaire.

Lorsque vous adoptez un seul de ces rongeurs, vous aménagez sa cage au mieux et veillez à lui procurer une alimentation appropriée ainsi que des distraction destinées à rythmer son quotidien. Vous pensez alors qu’il est heureux. Or il n’en est rien. Un octodon vivant seul va s’évertuer à rechercher des rapports sociaux, et ce 24 h sur 24, ou à l’inverse les rejeter complètement.

Comportement : comment se comporte un octodon, ou degue du Chili vivant seul ?Dans le premier cas, il va s’efforcer d’entrer en contact avec des animaux de son espèce, si cela est possible, mais aussi avec d’autres, les humains y compris, à défaut. Il va ainsi tenter de trouver un être vivant susceptible de lui apporter une attention et une présence constante. Certes, il va prendre beaucoup de plaisir à se trouver en compagnie de son maître de ce fait, mais cela va rester bien loin de combler ses besoins. Il mange moins qu’un octodon vivant en communauté et développe des troubles du comportement tels que ronger les barreaux de sa cage, ou courir dans sa roue durant des heures d’affilée. C’est une forme d’aliénation mentale pouvant engendrer une plus grande sensibilité à la maladie.

Dans le second cas, le degue du Chili va se tenir délibérément à l’écart des humains. Il va dormir la majeure partie du temps, se nourrir peu et se montrer relativement agressif. Toute tentative de l’apprivoiser a de fortes chances de se solder par un échec. Là ou un sujet normal (c’est à dire vivant en groupe) mordra en dernier lieu, celui-ci le fera le plus souvent d’emblée. Il déprime et tombe en général assez rapidement malade, avec en prime la manifestation de troubles comportementaux. L’un d’entre eux consiste à pousser des cris tout au long de la nuit. Il exprime ainsi l’anxiété, la peur, le sentiment d’insécurité qu’il ressent. Car il n’est pas naturel pour un octodon de dormir seul.

Enfin, c’est un animal doté d’une excellente mémoire, et dont la rancune peut être tenace, ce qui impose une attitude d’autant plus respectueuse de la part de son maître. Cela signifie que si alors vous décidez de lui adjoindre des compagnons, il est probable que ce soit insuffisant à lui redonner le goût de vivre, qu’il a sans doute perdu définitivement. C’est pourquoi, s’il a été malheureux ou maltraité auparavant, il a d’autant plus de mal à dépasser ce traumatisme par la suite. C’est ce qui l’empêche de faire à nouveau partie d’un groupe ou d’accepter le contact avec l’humain. Vous l’aurez compris, dans les deux cas, la santé et l’espérance de vie de votre octodon sont fortement compromises.

Comportement : comment se comporte un octodon, ou degue du Chili vivant seul ?

Sources :

http://www.boards.ie/

https://www.bluecross.org.uk/

http://www.petinfopackets.com/

http://octodondegus.weebly.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015