Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    décembre 2015
    L M M J V S D
    « Nov   Jan »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  

    Comportement : les chats sont-ils polyglottes ?

    Comportement : les chats sont-ils polyglottes ?Hannover, au sud est de l’Angleterre, est la ville qui comporte la plus grande population de chats en Grande Bretagne. Au Laboratoire des chats, les sons émis par ces félins ont été étudiés durant quatre semaines, grâce à des colliers équipés de caméras, afin d’expliquer comment ils communiquaient avec nous.

    Un chat émet un pépiement lorsqu’il voit un chat inconnu, une proie, ou qu’un autre lui barre la route, par frustration. Mais entre eux, les chats miaulent très peu. L’étude des chatons menée par John Bradshaw, de l’université de Bristol a permis de comprendre pourquoi. Les chatons parlent beaucoup à leur mère, ils obtiennent ainsi de l’attention, jusqu’au jour du sevrage, où elle cesse d’y répondre, et là ils doivent s’adapter et apprendre à communiquer autrement.

    Comportement : les chats sont-ils polyglottes ?Mais dans nos maisons, ils doivent constamment miauler pour attirer notre attention, car nous sommes constamment occupés et donc peu attentifs aux autres signaux qu’ils pourraient nous envoyer. Chaque chat développe donc sa propre façon de miauler et apprend à utiliser le miaulement qu’il juge le plus efficace pour chaque situation donnée. C’est ainsi que chacun développe un langage que seul son propre maître peut comprendre. C’est une sorte de conditionnement auquel nous répondons plus ou moins consciemment qui va se mettre en place, permettant peu à peu à l’animal comme à l’humain de se comprendre.

    Ces cris nous font généralement tous réagir de la même façon, en lui parlant en réponse. Parler est naturel pour nous, et les chatons apprennent vite que pour communiquer avec les humains, ils doivent émettre un son. Mais entre eux, ils procèdent différemment. Ils se roulent sur le dos par exemple, exposant leur ventre, une partie vulnérable de leur corps face une personne jugée amicale.

    Il est donc possible d’affirmer qu’il n’existe pas un langage chat-humain, mais bel et bien des milliards à travers le monde. Nos félins se sont adaptés en vivant à nos côtés, au point d’élaborer des codes compréhensibles par l’humain qui leur est le plus proche. Lorsque plusieurs de ces bipèdes composent la famille du félin, plusieurs lexiques se mettent ainsi en place, requérant par là même un effort intellectuel supplémentaire à l’animal pour communiquer de façon intelligible avec chacun. Nous pouvons donc dire que certains chats sont en quelque sorte « polyglottes ».

    Comportement : les chats sont-ils polyglottes ?

    Comportement : les chats sont-ils polyglottes ?

    Sources :

    http://cats.about.com/

    http://www.care2.com/

    « Chats des villes et chats des champs », France 5

    https://pawsandprayersblog.wordpress.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015