Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    septembre 2015
    L M M J V S D
    « Juil   Oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  

    L’hivernation, hivernage ou brumation des Pogonas vitticeps

    L'hivernation, hivernage ou brumation des Pogonas vitticepsLorsque le froid commence à se faire sentir, les Pogonas vitticeps vont généralement dormir dans une zone abritée du terrarium. Cette phase de repos débute généralement durant le mois de septembre. Il est question « d’hivernation » , « hivernage » ou « brumation » .

    Cette espèce étant originaire d’Australie, elle n’est pas soumise à la même succession de saisons sous nos latitudes. L’été australien correspond à la période qui va de décembre à février chez nous, autrement dit l’hiver. Au cours de cette période, les reptiles ne sont pas complètement endormis. Leur activité est ralentie en attendant que les températures remontent jusqu’à un seuil permettant à leur métabolisme de fonctionner correctement.

    Il faut préparer vos reptiles à traverser cette période de jeûne, en leur donnant une alimentation plus importante durant le mois qui précède. Cela ne pose en général aucun problème, étant donné l’avidité de ces petites bêtes. Leur propension à se nourrir beaucoup est due au fait que dans la nature ils font des réserves en prévision des périodes de privation. Avant de commencer l’hivernation il est également important de connaître le poids des Pogonas.

    L'hivernation, hivernage ou brumation des Pogonas vitticepsIl faut aménager artificiellement cette période de repos en captivité, en faisant progressivement descendre la température du terrarium. Entre les premiers jours de septembre et de novembre celle-ci devra atteindre peu à peu 24 °C en journée et 18 °C la nuit. Le temps d’éclairage sera également progressivement réduit à 8 heures quotidiennes au lieu des 12 à 14 habituelles. A partir de 28 °C il faut complètement arrêter de nourrir les Pogonas, ne plus donner de vitamines ou de minéraux et les baigner chaque jour dans une eau à la même température. Durant quinze minutes, ils vont ainsi s’hydrater.

    Dès que les paramètres de température et d’éclairage d’hiver sont obtenus, il faut éteindre toutes lampes et couvrir le terrarium pour créer une nuit artificielle. Mais il ne faut pas qu’ils perdent plus de 5 % de leur poids. Aussi, s’ils s’éveillent il faut leur administrer un peu d’eau et en profiter pour les peser. Veillez d’ailleurs à ne pas recouvrir les aérations lorsque vous plongez vos animaux dans le noir. Si la pesée révèle une perte de poids trop importante, faites le processus inverse et augmentez progressivement la température de 2°C un jour sur deux.

    L’hivernation doit durer entre deux et trois mois, mais si les reptiles commencent à se déplacer régulièrement, il faut aussi revenir à la normale peu à peu, comme expliqué précédemment. Si tout se passe normalement, le processus de réveil débute au cours des premiers jours de janvier. Il faut alors les baigner pendant quelques jours pour les aider à retrouver l’appétit et sortir de leur état de léthargie. Mais il ne faut pas mettre en hivernation les petits de l’année, car leurs réserves de graisses sont encore insuffisantes pour leur permettre de survivre. D’autre part, si un sujet résiste au sommeil, il ne faut pas insister. Renoncez alors à le faire hiberner. Si au contraire, il y en a un qui désire hiberner, ne le contrariez pas, il connaît ses besoins. Ne baissez et n’augmentez jamais la température brutalement. Étalez la variation pour éviter tout choc thermique néfaste à vos reptiles.

    Certains choisissent de ne pas faire hiverner leur animal, surtout lorsqu’ils n’ont pas l’intention de le faire se reproduire. C’est à chacun de faire son choix. Pour notre part, nous jugeons cela indispensable avant d’entamer la reproduction, surtout pour les femelles, car il va ensuite leur falloir dépenser beaucoup d’énergie. Un peu de repos n’est donc pas un luxe, d’autant plus qu’à l’état sauvage cela serait incontournable. D’autre part, cela leur permet de se débarrasser du surplus de graisse emmagasiné pendant l’année. Il semble aussi que cela permette de prolonger l’espérance de vie des Pogonas vitticeps et que les oeufs pondus par la suite aient moins de chances d’être clairs. Enfin l’inactivité fréquemment constatée en captivité peut les rendre obèses, ce que le jeûne permet de corriger.

    L'hivernation, hivernage ou brumation des Pogonas vitticeps

    Sources :

    http://www.mombu.com/

    http://exoticpets.about.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015