Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Bubble eye goldfish, ou Carassius auratus (origine, maintenance, caractéristiques)

    Bubble eye goldfish, ou Carassius auratus (origine, maintenance, caractéristiques)Le Bubble eye goldfish, ou Carassius auratus, est apparu dans les années 1900 en Chine. Il semble qu’il ait été développé à partir du poisson rouge céleste.

    Il se caractérise par des bulles formées par deux sacs remplis de fluide et situés au-dessous des yeux. Il peut être rouge, certes, mais aussi noir, bleuté, chocolat, orange, jaune, bicolore (avec du noir), tricolore ou calicot.

    C’est l’un des poissons rouges les plus délicats à maintenir. Les soins spécifiques qu’il requiert rendent sa détention contre-indiquée pour une personne inexpérimentée. C’est un poisson omnivore, qui consomme aussi bien des granulés que des flocons, des aliments surgelés, des proies vivantes et des végétaux. Dans de bonnes conditions, il peut vivre jusqu’à 10, voire 15 ans. Sa taille maximum est de 15 à 20 cm.

    Bubble eye goldfish, ou Carassius auratus (origine, maintenance, caractéristiques)Un bac de 75 à 200 litres lui convient. L’eau doit être entre 20 et 24 °C avec un pH de 6,5 à 8,5 et un faible courant. Sa reproduction est délicate en aquarium, aussi nécessite-t-elle une intervention manuelle. Les proportions d’un sujet idéal lors de l’achat sont un corps d’une largeur d’1/3 à 5/8 de sa longueur totale.

    Aucune pointe ou crête ne doit apparaître sur son dos et un arc totalement lisse doit être visible de la tête à la queue. Les bulles doivent présenter une couleur et une taille uniformes avec un volume important, sans pour autant entraver excessivement les déplacements du poisson.

    Chez ce poisson singulier, l’aspect « bubble eye », autrement dit le renflement visible autour des yeux apparaît entre trois six mois. Il présente comme autre particularité de n’avoir aucune nageoire dorsale. Piètre nageur, il passe le plus clair de son temps à se reposer au fond du bac. De ce fait, l’hygiène du substrat et du bac sont primordiales. Le sable et les éléments du décor doivent être dépourvus d’arêtes vives, afin d’éviter la rupture de l’un des sacs remplis de fluide.

    En ce qui concerne le filtre, l’ajout d’un filet est également bienvenu pour limiter le risque d’aspiration de ces mêmes poches. Si un accident survient, si la paroi de ces dernières parvient à se reconstituer, il arrive fréquemment que cela cause une asymétrie. A défaut, une infection peut se déclarer et causer le décès de l’animal.

    Il peut partager le bac d’autres poissons handicapés par leur physique, comme les poissons rouges célestes notamment, pour éviter la rivalité alimentaire. Des espèces trop vives ou agressives menaceraient son bien-être.

    Bubble eye goldfish, ou Carassius auratus (origine, maintenance, caractéristiques)

    Sources :

    http://www.ufaw.org.uk/

    http://www.redorbit.com/

    http://goldfish2care4.com/

    http://thegoldfishtank.com/

    http://www.fishkeeping.co.uk/

    http://www.plantsrescue.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015