Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Le carassin, dit poisson rouge (Carassius auratus auratus)

Poisson d'eau douce : le carassin, dit poisson rouge, ou Carassius auratus auratusLe carassin, dit poisson rouge (Carassius auratus auratus) fait partie de la famille des Cyprinidés. Il est originaire d’Asie de l’est, où il a été découvert par Linné en 1758. Il a été obtenu à partir de la carpe prussienne (Carassius auratus gibelio). Après avoir été utilisé comme animal de compagnie en Chine plusieurs siècles durant, plusieurs variétés sont apparues, différant par la taille, la forme des nageoires, la silhouette et la coloration. Dans la nature, il est vert olive. En le croisant avec différentes variétés de carpes on peut obtenir des hybrides. De nombreuses couleurs existent aujourd’hui, allant du blanc au noir, en passant par le jaune, l’orange, le rouge et le marron.

Il a besoin impérativement d’un véritable aquarium, non d’une boule dans laquelle il va s’ennuyer et mourir rapidement. Aucun poisson ne peut y survivre longtemps d’ailleurs. Un volume de 80 à 100 litres convient à un couple, car c’est une espèce dont la croissance est rapide. Un quart de son eau doit être renouvelé toutes les deux semaines. Le pH doit être compris entre 7,2 et 7,6 et la température entre 1 et 27 °C. Dans de bonnes conditions, il peut vivre une vingtaine d’années sans problème. Sa taille peut atteindre 20 à 60 cm. Il faut une filtration puissante, car c’est une espèce qui produit beaucoup de déchets. Des plantes et décors divers lui offriront des cachettes de choix. Son régime alimentaire se compose d’aliments secs en flocons, surgelés ou frais (daphnies vivantes) disponibles dans le commerce. Entre dix et douze heures d’éclairage par jour lui suffisent.

Poisson d'eau douce : le carassin, dit poisson rouge, ou Carassius auratus auratusIl est pacifique, tant avec les humains qu’avec ses congénères. Il peut aussi s’ennuyer ou s’énerver, s’il manque d’espace ou de compagnie. Il passe l’essentiel de son temps à fouiller la surface du sol à la recherche de nourriture, un peu comme le ferait un bovidé. Lorsque plusieurs d’entre eux partagent le même bac, une compétition s’engage quand vient l’heure du repas. Il n’hésite pas à bousculer ses congénères pour être le premiers à profiter d’une distribution providentielle de repas. Il faut surveiller attentivement cela, car des blessures sérieuses surviennent parfois.

C’est un poisson avide de se nourrir, à la limite de la boulimie. Aussi est-il impératif de doser ses repas, qui peuvent être fractionnés en plusieurs prises quotidiennes. Des poissons plus petits peuvent faire partie de son menu (y compris de jeunes poissons rouges) car il les associe sans peine à de la nourriture vivante. C’est pourquoi il est fortement déconseillé d’en accueillir dans le même bac.

Timide ou sociable, le caractère dépend des sujets. Certains parviennent à reconnaître celui qui les nourrit, fuyant devant les inconnus. Cela peut aller jusqu’à refuser d’aller se nourrir si l’humain habituel n’a pas déposé les aliments. Cependant, lorsque ce carassin ne vient pas manger plusieurs fois d’affilée, c’est souvent le signe d’un problème (stress dû à une perturbation, mauvais paramètres de l’eau, maladie, etc.). C’est donc un excellent moyen de contrôle de son état général.

C’est en général une légère augmentation de la température de l’eau qui donne lieu à un comportement de reproduction chez cette espèce. Si la population de mâles et femelles est équilibrée, tout se passe habituellement bien. Le mâle poursuit la femelle jusqu’à l’épuiser, puis se frotte contre elle pour l’aider à libérer les oeufs qu’il peut alors féconder. Les parents ont alors moins d’appétit. Il faut donc réduire les portions journalières. La ponte peut durer plusieurs jours. En revanche, une fois sa tâche accomplie, le mâle considère les oeufs et tout ce peut en sortir comme un aliment potentiel. Il est par conséquent très difficile d’avoir des petits si les oeufs ne sont pas mis à l’écart des parents.

Il est probable que le poisson rouge joue avec ses congénères. Il est même possible de lui apprendre quelques tours amusants par le biais de la nourriture. Il peut être attaché à certains plus qu’à d’autres, ce qui indique une relative complexité des rapports sociaux. S’il vit en groupe, il est rassuré. Il est très sensible aux changements survenant dans son environnement, qu’il s’agisse du décor, d’un nouveau venu ou de l’aquarium lui-même.

Poisson d'eau douce : le carassin, dit poisson rouge, ou Carassius auratus auratus

Sources :
http://www.howtodothings.com/
http://www.goldfishcare.org/
http://www.goldfish-emergency.com/

7 réponses à Le carassin, dit poisson rouge (Carassius auratus auratus)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015