Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le canard à pompon blanc, un palmipède qui porte fièrement le « chignon »

    Le canard à pompon blanc, un palmipède qui porte fièrement le "chignon"Le canard à pompon blanc est un gros canard fermier à la physionomie très particulière. Son plumage est entièrement blanc et ses pattes comme son bec sont jaune vif.

    Il était déjà représenté sur des œuvres datant de plus de 2000 ans, ce qui atteste de son ancienneté. Comme le Colvert, il mesure environ 60 cm et son poids oscille entre 1,2 et 1,4 kilos. Il n’existe aucun dimorphisme sexuel, la femelle étant juste un peu plus petite que le mâle.

    Le pompon sur sa tête serait vraisemblablement le résultat d’une mutation et d’une déformation du crâne, par le biais d’une gène dominant. C’est un critère de sélection. Il est composé de petites plumes et doit être bien rond sur le haut du crâne et présente un aspect plus ou moins développé et compact suivant l’âge de l’animal et la période de l’année.

    Le canard à pompon blanc, un palmipède qui porte fièrement le "chignon"Cette coquetterie peut cependant valoir à l’animal d’être importuné par d’autres oiseaux de la basse-cour, qui trouvent parfois très distrayant de venir picorer ce drôle de pompon. L’ajout d’un ou plusieurs canards à pompon peut alors aider à résoudre le problème.

    Il existe également des canards à pompon colvert issus de croisements effectués par des éleveurs. Ces derniers affichent le plumage du Colvert associé au pompon du canard à pompon. Seuls les sujets noirs ou blancs sont admis par le standard.

    La période de reproduction se situe la plupart du temps vers le début du printemps. La femelle pond 8 à 12 oeufs et ne commence à les couver qu’après avoir pondu le dernier. L’incubation dure 28 jours. Elle ne quitte le nid, qui n’est pas nécessairement situé près de l’eau, que pour aller se nourrir et recouvre les oeufs de duvet durant ses courtes absences.

    Ce palmipède domestique à besoin d’un bassin d’au moins 2 m2 et de verdure qu’il mange en complément des granulés et du blé que l’on met à sa disposition et il est peu exigent. Calme et docile, il s’entendra bien avec toutes les autres espèces de canards d’ornement, ce qui en fait une espèce très appréciée comme animal de compagnie.

    Il est trop lourd pour voler, ce qui limite le risque de fuite. Un peu farouche les premiers jours, il se laisse apprivoiser très facilement et vous suivra volontiers partout dans le jardin par la suite. C’est un canard peu bruyant recommandé aux débutants amateurs de cancanements (COIN COIN !!!).

    Le canard à pompon blanc, un palmipède qui porte fièrement le "chignon"

    Source : Maud

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015