Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    février 2014
    L M M J V S D
    « Jan   Mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  

    Ce qu’il faut savoir avant d’accueillir un canard

    Ce qu'il faut savoir avant d'adopter un canardA l’heure actuelle, le foie et les plumes du canard ne sont plus les seuls à séduire. Cet oiseau est devenu, après la poule, l’animal de basse-cour le plus apprécié. Voyons plutôt s’il est fait pour vous ?

    Nous passerons outre le phénomène « Saturnin » qui a marqué des générations avec les histoires du caneton éponyme qui ne grandissait jamais et vivait des aventures extraordinaires dans sa ferme. Le dit Saturnin a finalement grandi depuis, et son succès ne semble pas démenti pour autant.

    Le comportement très social du canard n’y est sans doute pas étranger. Il aime la compagnie des siens tout autant que celle des humains, pouvant se montrer familier et attaché à son nourrisseur. Le voir évoluer et se livrer à ses activités quotidiennes de palmipède est plaisant, sans compter les « coin-coins » que Donald Duck a rendus célèbres.

    Ce qu'il faut savoir avant d'adopter un canardOr, un canard, ce n’est pas seulement cela. La plupart des espèces ne produisent d’ailleurs pas ce cri caractéristique que nous leur prêtons, certaines sont même naturellement muettes, émettant une sorte de murmure rauque presque inaudible. quel drame si étant enfants, nous avions dû apprendre que le canard faisait « pff-pfff » ! De plus, qui dit « canard » dit « eau », et celle dans laquelle il se baigne ne reste pas très longtemps propre, surtout si sa nourriture est laissée à proximité.

    Il aime aussi manger de l’herbe, et partir à la recherche de vers savoureux au pied des plates-bandes, que ces dernières soient sauvages ou cultivées, quand bien même s’agirait-il de plants de légumes. Par conséquent, la mise en place de clôtures de protection s’impose, car même s’il ne va pas jusqu’à creuser la terre comme le font les poules, il fourrage la terre en surface avec son bec pour en extraire les vers précités.

    Ce qu'il faut savoir avant d'adopter un canardUn canard solitaire n’est pas un oiseau heureux d’autre part. L’humain seul ne suffit pas à le satisfaire non plus. Il faut au moins lui associer un congénère. Lorsqu’il est question d’un canard mâle, plusieurs femelles doivent quant à elles lui être associées, leur nombre étant fonction de la race choisie.

    L’abri dépend lui aussi de ce dernier critère. Cet animal nécessite un environnement propre, même s’il est plus robuste que les poules et moins sensible aux vers intestinaux et autres parasites. Un vermifuge préventif est néanmoins conseillé tous les six mois. Sa plus grande fragilité vient de ses pieds, car il est plutôt maladroit et se blesse de ce fait facilement, développant parfois des ulcères.

    Faire le choix d’adopter un canard implique, comme nous venons de le voir, de bien connaître ses besoins. Ce compagnon sympathique ne pourrait pas s’inviter dans notre maison, mais en prenant les précautions adéquates, il est possible d’en faire l’hôte privilégié de notre jardin et éventuellement profiter de ses oeufs.

    Ce qu'il faut savoir avant d'adopter un canard

    Source : angelk

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015