Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Comportement : le stress chez les gerbilles, mériones de Mongolie (causes, symptômes, solutions)

    Comportement : le stress chez les gerbilles, mériones de Mongolie (causes, symptômes, solutions)Les gerbilles, ou mériones de Mongolie, sont des animaux-proies dans la nature. Cela signifie qu’elles sont constamment en alerte, à l’affût du moindre danger pouvant les menacer. Le fait de vivre à nos côtés ne change rien à cet état de fait, mais la captivité apporte également son lot de stress.

    Comme tous les mammifères, elles peuvent manifester leur anxiété notamment par des problèmes de santé, une plus grande sensibilité à la maladie étant souvent observée alors. Mais d’autres signes ne trompent pas. L’agressivité est l’un d’entre eux, particulièrement lors de l’apport de nourriture ou du nettoyage de la cage, qui constituent des incursions caractérisées dans leur espace et sont perçues comme un facteur de risque pour leur sécurité. Chez certaines, le stress se caractérise par l’apathie, une baisse de l’activité, une forme de déprime apparente.

    Comportement : le stress chez les gerbilles, mériones de Mongolie (causes, symptômes, solutions)Il ne faut jamais prendre l’anxiété des gerbilles à la légère. Les conséquences peuvent être graves, particulièrement sur le plan psychologique. Il faut s’attacher à comprendre ce qui en est la cause, se demander quand cela a débuté, afin d’en limiter l’impact sur la vie de l’animal et les effets à court terme. Car si les symptômes se prolongent, ils peuvent dans les cas les plus graves conduire à une mort précoce. Il faut être d’autant plus vigilant à ce titre, qu’instinctivement, elles vont chercher à masquer les signes de mauvaise santé, s’il y en a, pour se préserver des prédateurs qui pourraient voir en elles des proies faciles.

    Lorsqu’elles agissent de façon agressive durant un jeu, il n’est cependant pas toujours facile de comprendre s’il s’agit d’excitation due à l’activité en cours ou de peur. Mais si elles poussent un cri assez fort, il est probable que quelque chose les effraie. Cela équivaut en fait au cri d’alerte qu’elles émettraient dans la nature, pour prévenir leurs congénères de l’imminence d’un danger supposé. Il en va de même si elles donnent des coups de pattes sourds mais assez bruyants sur le sol. Notez cependant que chez les juvéniles, ce dernier comportement s’apparente davantage à une forme d’apprentissage de la façon de procéder.

    Parmi les facteurs de stress se trouvent la solitude, la perte d’un congénère, l’agitation ambiante, qu’il s’agisse de l’activité et du bruit d’enfants, adultes, ou d’animaux de la maison, des manipulations trop fréquentes ou inappropriées, un réveil brutal fréquent. Le manque d’abris où se cacher peut également entrer en compte, tout comme le manque de distractions. Soyez attentif au bonheur de vos gerbilles et corrigez avec soin les facteurs pouvant influer sur leur bien-être.

    Comportement : le stress chez les gerbilles, mériones de Mongolie (causes, symptômes, solutions)

    Sources :

    http://www.shawsheenrivergerbils.com/

    http://www.drsfostersmith.com/

    http://www.peteducation.com/

    http://www.petplace.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015