Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    février 2014
    L M M J V S D
    « Jan   Mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  

    Pourquoi une gerbille ne doit-elle pas vivre seule ?

    Pourquoi une gerbille ne doit-elle pas vivre seule ?En captivité, les gerbilles doivent être maintenues en groupe. Ce sont des animaux grégaires, que la compagnie de leurs congénères rassure.

    Aussi, lorsque vous décidez d’accueillir cette espèce ou qu’un sujet se retrouve seul (adoption, décès, etc), faut-il impérativement trouver un compagnon de substitution. Car la solitude engendre le stress. Dès lors, on peut observer des troubles comportementaux divers. Le rongeur peut alors développer des TOC, c’est à dire des troubles obsessionnels du comportement consistant en des actes incohérents répétés sans cesse. Il peut aussi être apathique, voire perdre son appétit. Tous ces signes sont alarmants, car une exposition prolongée au stress affaiblit ses défenses immunitaires. De ce fait l’animal, fragilisé, est plus enclin à tomber malade. En fait, les scientifiques affirment que les rapports sociaux apportent une compensation au stress généré par la solitude.

    Pourquoi une gerbille ne doit-elle pas vivre seule ?L’étude menée a permis de distinguer le comportement solitaire de celui d’un rongeur vivant en groupe. Les animaux vivant seuls se sont révélés dormir davantage sous l’effet de la dépression. En ce qui concerne l’activité alimentaire, de même, les couples mangent davantage, ce qui prouve que la solitude affecte l’appétit. Les gerbilles seules ont montré moins d’activité de façon globale également, notamment en ce qui concernait les déplacements et la construction de leur nid. Cela s’explique sans doute par le fait que cet abri se fabrique habituellement en groupe chez cette espèce.

    Il pourrait suffire que le compagnon humain apporte une attention plus grande pour parvenir au même résultat, mais soyons réaliste, rares sont les maîtres qui accordent suffisamment de temps à leur protégé pour cela. Lorsqu’un sujet se retrouve seul au fil du temps, introduire un nouveau congénère est plus délicat, cet animal étant très sensible aux odeurs.

    Si le célibataire ou le veuf que vous possédez déjà est un mâle âgé, il accepte souvent sans trop de difficultés l’arrivée d’un nouveau compagnon très jeune. Cela a de meilleures chances de se vérifier si une nouvelle cage est mise en place ou si l’ancienne est divisée en deux durant un temps. Si vous accueillez plusieurs de ces petites bêtes simultanément, choisissez des sujets d’au moins cinq semaines, issus de la même portée. Leur territorialité sera amoindrie par le fait qu’ils aient déjà la même odeur et aient grandi ensemble. Ils considéreront ainsi leurs congénères comme faisant partie du même groupe familial et ne les agresseront pas.

    Pourquoi une gerbille ne doit-elle pas vivre seule ?

    Sources :
    http://gerbilforum.proboards.com/
    http://www.petco.com/
    http://jrscience.wcp.muohio.edu/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015