Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Serpent et araignée à la fois, découvrez la vipère araignée (Pseudocerastes uarachnoides)

    Serpent et araignée à la fois, découvrez la vipère araignée (Pseudocerastes uarachnoides)L’Iran est un pays où serpents et araignées peuvent ne faire qu’un. Impossible pensez-vous ? Alors lisez plutôt ce qui suit.

    En 1968, un serpent d’aspect inhabituel avait été observé par des scientifiques. Celui-ci présentait à l’extrémité de sa queue une excroissance de forme arachnéenne qui avait les chercheurs perplexes. A l’époque, il avait été identifié comme étant un Pseudocerastes persicus, une espèce avec laquelle il avait en effet de nombreux points communs. L’expédition n’ayant pu mener qu’à la capture d’un seul individu, il n’avait pas été possible de déterminer si la grosseur observée était due à la génétique ou à une tumeur d’origine parasitaire.

    Serpent et araignée à la fois, découvrez la vipère araignée (Pseudocerastes uarachnoides)Tel une belle au bois dormant, l’animal avait gardé son secret endormi, mais il n’avait pas été oublié pour autant. C’est ainsi qu’en 2003, lorsqu’un nouveau sujet a été observé et capturé, les chercheurs n’ont pas tardé à faire le rapprochement avec les caractéristiques du précédent. Mais ce n’est qu’en 2006 que l’identification du serpent a été faite sous le nom de Pseudocerastes uarachnoides. Il s’agissait donc bel et bien d’un reptile à queue d’araignée, plus précisément d’une vipère, dont l’habitat était situé à l’Ouest du pays.

    Fruit d’une évolution extraordinaire, elle est parvenue à développer une stratégie de chasse unique en son genre. Pour cela, elle utilise l’aspect singulier du bout de sa queue comme appât. En effet, celle-ci est prolongée par ce qui ressemble à s’y méprendre à l’abdomen rebondi d’une grosse arachnide, le tout prolongé par une série de pattes factices souples donnant l’impression d’être en mouvement lorsque la queue bouge.

    La coloration gris-brun et crème de son corps rappelant les roches et mousses environnantes, l’animal n’a aucune peine à se fondre dans le paysage, attendant ainsi patiemment qu’une proie s’approche de son « araignée fétiche » plus vraie que nature, qu’il déplace lentement telle une marionnette pour donner l’illusion. Les oiseaux insectivores n’y voient que du feu et se font prendre au piège, la vitesse éclair de l’attaque faisant le reste.

    Sitôt identifiée, sitôt déclaré menacée, car cette espèce ne vit que dans un secteur géographique extrêmement limité, la zone montagneuse du Zagros, et semble déjà convoitée dans le monde entier. Sa protection est donc impérative pour lui laisser une chance de vivre encore longtemps, mais aussi d’être étudiée et mieux comprise par les scientifiques.

    Serpent et araignée à la fois, découvrez la vipère araignée (Pseudocerastes uarachnoides)

    Sources :

    http://snakebuddies.net/

    http://researcharchive.calacademy.org/

    https://biologicalmarginalia.wordpress.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015