Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le phasme Goliath, ou Eurycnema goliath, spectaculaire insecte australien

    Le phasme Goliath, ou Eurycnema goliath, spectaculaire insecte australienLe phasme Goliath, ou Eurycnema goliath, est originaire du Nord et de l’Ouest de l’Australie, sans doute est-ce également l’un des plus grands de ce continent. Il est de grande taille, puisqu’il atteint 20 à 25 cm. Avec ses 15 cm, le mâle est légèrement plus petit que la femelle. Il se distingue également par la présence d’ailes de grande taille, plus modestes chez sa partenaire, lui seul pouvant voler. La femelle est uniquement capable de planer légèrement pour ne pas se blesser lorsqu’elle tombe. Son corps est de couleur verte, avec des taches jaunes sur la tête, le thorax et les pattes. Il possède trois paires de pattes sont vertes marquées de rouge aux extrémités. Il peut vivre environ un an.

    Le terrarium doit être plus haut (50 X 40 X 40 cm au moins) que long et bien aéré, avec suffisamment d’espace pour que le phasme puisse se débarrasser librement de son exosquelette lors des mues successives. Si plusieurs sujets sont hébergés ensemble, il faut de même tenir compte de leur taille adulte respective en ce qui concerne le volume choisi, et mettre à leur disposition une quantité de feuillages suffisante pour que tous puissent s’y abriter et se nourrir sans se déranger mutuellement.

    Le phasme Goliath, ou Eurycnema goliath, spectaculaire insecte australien

    Plonger les branches dans un récipient d’eau couvert permet de prolonger leur conservation tout en prévenant la noyade des juvéniles, le cas échéant. La mousse de tourbe constitue un excellent substrat. Une brumisation quotidienne quant à elle assure le nécessaire aux occupants pour s’hydrater en buvant les gouttelettes déposées sur les feuilles. Par temps chaud, il faut aller jusqu’à deux ou trois fois par jour. Le terrarium doit être placé dans une zone bénéficiant d’un peu de lumière, sans soleil direct, avec une température comprise entre 22 et 26 °C. Il tolère de vivre entre 10 et 20 °C, sa croissance se trouvant alors ralentie.

    Il s’alimente essentiellement la nuit, consommant des feuilles d’eucalyptus, Callistemon et acacia, avec lesquelles sa silhouette longiligne se fond à merveille, lui procurant par la même occasion un camouflage d’exception. Il se laisse généralement manipuler sans difficulté, surtout lorsqu’il s’agit d’une femelle, dont le corps est plus massif et robuste. S’il est soumis à des mouvements excessifs, il va cependant se rebeller ouvrant ses ailes pour laisser apparaître une note de rouge au-dessous, tout en produisant un léger sifflement. Une femelle se sentant en danger peut quant à elle comprimer la paume et les doigts de la personne qui la manipule entre les crochets situés sur ses pattes arrières. Il faut toujours le manipuler avec douceur, en le caressant légèrement lorsqu’il est sur la main. Il aime être en hauteur et a par conséquence tendance à toujours vouloir grimper, ce qui permet de ruser lorsque vient le moment de lui faire regagner sa forêt artificielle.

    Le phasme Goliath, ou Eurycnema goliath, spectaculaire insecte australien

    La femelle peut se reproduire par parthénogénèse, ce qui lui permet de pondre y compris en l’absence de fécondation par le mâle. Elle pond des œufs bruns cylindriques de 3 à 4 mm de long (près d’un millier en tout durant sa vie), qu’elle laisse tomber sur le sol. Dans la nature, les fourmis les abritent généralement dans leur nid, ce qui les protège des prédateurs. A ce stade, le phasme est déjà doué pour le mimétisme, puisque ces derniers ont l’aspect et la texture irrégulière de l’écorce. Ils attendront entre 4 et 6 mois avant d’éclore. Les juvéniles ressemblent à de petites brindilles brunes et deviennent verts après leur première mue. Lorsqu’ils naissent, ils grimpent dans les feuillages pour s’y camoufler. Ils ne ressembleront aux adultes qu’à la cinquième mue, qui coïncide avec la phase finale de leur croissance, lorsqu’ils atteignent la maturité. Chaque mue réclame entre 10 et 30 minutes.

    Le phasme Goliath se débarrasse de ses excréments de façon surprenante pour ne pas trahir sa présence vis à vis des prédateurs. Ses crottes sont retenues au bout de l’abdomen par un filament, ce qui lui permet de faire tourner son abdomen pour leur donner de l’élan et les envoyer à plusieurs mètres de lui. Il n’est pas extrêmement répandu et son élevage est difficile pour un débutant.

    Le phasme Goliath, ou Eurycnema goliath, spectaculaire insecte australien

    Sources :

    Home

    http://www.ozanimals.com/

    http://www.thegreenscorpion.com.au/

    http://www.thescientwists.com.au/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015