Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    février 2015
    L M M J V S D
    « Jan   Mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  

    Le Tégu noir et blanc, ou Tégu géant d’Argentine (Tupinambis merianae)

    Le Tégu noir et blanc, ou Tégu géant d’Argentine (Tupinambis merianae)Le Tégu noir et blanc, ou Tégu géant d’Argentine (Tupinambis merianae) est un saurien originaire du Brésil, du Paraguay et bien sûr d’Argentine. Il est le plus grand des Tégus.

    C’est un prédateur massif et puissant. A l’état sauvage, ses mœurs sont diurnes. Il profite du soleil durant la journée et s’abrite dans un terrier à la nuit tombée.

    La peau est souvent d’un vert brillant chez les jeunes sujets, pour évoluer progressivement vers le noir et le blanc définitifs des adultes. Des points jaunes sont répartis en deux lignes le long de son dos. Deux larges écailles situées de part et d’autre du cloaque permettent de localiser les hémipénis et distinguer le mâle de la femelle, qui n’en possède pas.

    Territorial, il doit être maintenu seul, car deux mâles peuvent se battre violemment, parfois à mort. Un couple peut en revanche être réuni dans une même enceinte, à condition d’être attentif durant la période de la reproduction, car les accouplements peuvent être assez violents.

    Le Tégu noir et blanc, ou Tégu géant d’Argentine (Tupinambis merianae)Son terrarium doit mesurer au minimum 200 X 90 X 90 cm pour un individu seul, ce reptile pouvant atteindre 100 à 120 cm de long à l’âge adulte (jusqu’à 145 cm dans certains cas). Un éclairage est indispensable (avec des UVB Reptisun 7,5 ou 10, ou des Powersun 100 watt par exemple) à hauteur de 10 à 12 heures par jour.

    Dans son milieu naturel, il supporte des températures pouvant aller de – 5 à 45 °C. En captivité, la zone froide de son terrarium doit être maintenue entre 25 et 28 °C et la zone chaude entre 35 et 38 °C. La température nocturne doit être maintenue entre 21 et 25 °C.

    Le taux d’humidité doit être de 60 à 80 %, pour que la mue se déroule sans encombre et que votre Tégu se maintienne en forme. Installer de petits abris garnis de mousse sphaigne favorise le maintien de l’humidité dans de petites zones, où votre compagnon pourra venir s’hydrater. La brumisation quotidienne du substrat et la mise à disposition d’un bac d’eau ou cet excellent nageur peut se baigner sont à prévoir également.

    Le Tégu noir et blanc, ou Tégu géant d’Argentine (Tupinambis merianae)Le substrat doit être composé de copeaux pour orchidée, copeaux de hêtre, paillis d’eucalyptus, substrat pour reptiles ou paillis de cyprès, disposé en une couche épaisse d’une quarantaine de centimètres. Des branches épaisses lui permettent de se placer en hauteur pour mieux profiter de la chaleur.

    Carnivore strict jusqu’à l’âge d’un an, son régime alimentaire inclue par la suite des fruits frais. Les rongeurs constituent la base du régime alimentaire, avec des œufs crus et des poussins en complément. La variété est aussi la clé de sa santé. Son instinct de prédation est très développé, le poussant à réagir avec vivacité au moindre mouvement. Il faut donc se montrer méfiant lors de la distribution des repas, en raison de la dangerosité de ses mâchoires, de ses griffes et de sa queue. Le nourrir ailleurs que dans son terrarium limite les risques d’absorption de substrat et permet d’intervenir avec moins de risques dans celui-ci au fil du temps. Eviter de le nourrir à la main est une autre sage précaution.

    Le Tégu noir et blanc, ou Tégu géant d’Argentine (Tupinambis merianae)Après 1 mois d’hibernation, l’accouplement peut être envisagé au printemps chez les sujets matures (à partir de 3 ans). La femelle pond entre 12 et 30 œufs puis les protège. L’incubation dure entre 60 et 70 jours. Une supplémentation en calcium doit être envisagée, surtout chez les juvéniles, ainsi qu’un apport en vitamine D3.

    Sa nature ne le pousse pas à mordre, mais il peut s’agiter par stress lorsqu’il est soulevé. Il nécessite des donc manipulations régulières dès son plus jeune âge pour prendre confiance et devenir familier avec son détenteur. Il se montre alors généralement calme et docile à l’âge adulte, en dehors des périodes de mue, qui le rendent plutôt irritable.

    En résumé, s’il est sociabilisé correctement et manipulé régulièrement, le Tégu noir et blanc peut devenir un fabuleux lézard de compagnie, qui se laisse parfois même promener en laisse. Sa grande taille et son tempérament actif font qu’il exige un lieu de vie spacieux, chauffé et éclairé. Son coût d’entretien et le temps nécessaire à ses soins sont largement plus importants que ceux nécessaires pour de plus petites espèces, des facteurs dont il faut tenir compte avant de s’engager. Une personne expérimentée s’impose pour le maintenir dans de bonnes conditions. Il est classé en Annexe II B par la CITES. Son identification est obligatoire.

    Le Tégu noir et blanc, ou Tégu géant d’Argentine (Tupinambis merianae)

    Sources :

    http://animal-world.com/

    http://www.reptilesmagazine.com/

    http://www.teguterra.com/

    http://mypetpython.com/

    http://www.lllreptile.com/

    http://southshieldslizards.co.uk/

    http://katemornementanimalbehaviourist.blogspot.fr/

    http://www.reptilepetsdirect.com/

    http://www.monsterfishkeepers.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015