Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    décembre 2013
    L M M J V S D
    « Nov   Jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  

    Le Cacatoès à œil nu, ou Cacatua sanguinea

    Le Cacatoès à œil nu, ou Cacatua sanguineaLe Cacatoès à œil nu, ou Cacatua sanguinea, est originaire d’Australie, où il commet des ravages dans les cultures céréalières sur lesquels il fond en colonie pour se nourrir.

    A l’état sauvage, des groupes atteignant 20000 individus sont régulièrement observés. De taille moyenne, il mesure entre 36 et 40 cm pour 300 à 430 g et peut vivre une cinquantaine d’années. Mâle et femelle sont visuellement semblables, mais avec un bec plus court que celui des juvéniles. Le mâle est généralement un peu plus imposant. Avant l’âge adulte, un sexage par test ADN est nécessaire pour distinguer les sexes, mais ensuite, le mâle est reconnaissable à sa pupille noire à marron foncé, celle de la femelle étant rouge.

    Le Cacatoès à œil nu, ou Cacatua sanguineaSon aspect singulier lui vaut sans doute le succès moindre qu’il remporte en captivité, notamment en raison de la large zone de peau nue gris-bleutée du contour de ses yeux, bordée de légères touches de rouge orangé entre les narines, le bec et les yeux.

    Son plumage est blanc, avec une petite huppe érectile posée sur le sommet de la tête. Le dessous de ses ailes est subtilement teinté de jaune pâle. En dépit de son air de clown triste, il a pourtant tout pour devenir un merveilleux compagnon, à condition de bénéficier d’une bonne socialisation. C’est un oiseau qui se livre très rarement au picage.

    Très actif, il nécessite une cage de grand volume, associée à des journées entières de détente hors de celle-ci. Le conseil de choisir le volume le plus grand possible est sans doute plus vrai encore pour lui que pour la plupart des autres psittacidés.

    Le Cacatoès à œil nu, ou Cacatua sanguineaIl est plein de vie, enjoué et toujours prêt à faire le fou pour s’amuser. C’est au prix d’encouragements et attentions quotidiens qu’il révèle les différentes facettes de sa personnalité. Intelligent et curieux, il ne manque pas d’audace, explorant à pattes tout ce qu’il peut pour élargir son univers.

    Il parle très bien, au point d’être le plus doué de tous les Cacatoès dans ce domaine, et se montre moins bruyant que ses cousins, même s’il sait donner du poumon. Il est aussi légèrement moins demandeur en termes d’affection, même s’il est très attaché à son maître, et sa taille modeste le rend plus facile à canaliser en cas de problème. Il génère beaucoup de poussière de plumes, ce qui ne le rend pas approprié pour les personnes souffrant d’asthme ou d’allergies.

    Son physique rondouillard ne demande qu’à s’épanouir à l’extrême cependant, ce qui implique de surveiller son alimentation en limitant l’apport de graines dans son alimentation, les extrudés étant plus indiqués pour éviter le surpoids. Fruits et légumes frais doivent lui être apportés quotidiennement et son eau de boisson être remplacée chaque jour.

    Le Cacatoès à œil nu, ou Cacatua sanguinea

    Il a besoin de gruger pour user son bec, et aime cela, mais ne se montre pas aussi destructeur que les autres Cacatoès. Il est toutefois à noter qu’il n’existe aucun jouet ou loquet dont il ne puisse venir à bout. Un cadenas est donc indispensable sur sa cage, pour sa sécurité.

    Il peut se reproduire à partir dès 4 à 6 ans, mais certains sujets sont précoces, commençant à pondre dès leur troisième année. Adopté dans sa première année, il s’habitue plus facilement à la présence de personnes diverses et à l’exposition à des situations variées. La ponte compte 2 ou 3 oeufs, qui sont ensuite couvés durant 24 à 26 jours. Au cours de cette période, il est parfois nécessaire de séparer le mâle de la femelle pour limiter les agressions qu’il peut lui imposer. Certains éleveurs choisissent alors la solution de la taille des ailes, afin que la femelle puisse échapper plus facilement à ses assauts.

    Dans la nature, il n’est pas menacé et fait l’objet d’une élimination par les agriculteurs, qui le considèrent comme un fléau pour leurs cultures. Cependant, il est classé en appendice II de la CITES et nécessite une autorisation de détention pour être maintenu en captivité.

    Le Cacatoès à œil nu, ou Cacatua sanguinea

    Sources :

    http://www.avesint.com/

    http://www.susanclubb.com/

    http://animals.pawnation.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015