Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    novembre 2013
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  

    Le Cacatoès des Moluques, ou Cacatua moluccensis

    Le Cacatoès des Moluques, ou Cacatua moluccensisLe Cacatoès des Moluques, ou Cacatua moluccensis, porte le nom des terres éponymes dont il est originaire, au sud-est de l’Indonésie. Il vit dans les forêts et les plaines au-dessous de 1000 m.

    C’est le plus grand des Cacatoès blancs. Il mesure 50 cm et pèse environ 850 g. Il peut vivre près de 65 ans. Son plumage est saumoné avec des nuances pêche et une huppe érectile jaune-orangé. La femelle est en général plus grande que le mâle.

    Il se nourrit de fruits, graines, et noix de coco dans son milieu naturel. En captivité, on lui procurera chaque jour un assortiment varié de fruits et légumes frais, de noix et un mélange de graines pour grand perroquet. Son propriétaire devra lui consacrer au moins 4 à 5 heures par jour et lui proposer de nombreuses activités pour lui épargner l’ennui, source notamment de cris. Un bain quotidien parfera son bien-être.

    Le Cacatoès des Moluques, ou Cacatua moluccensisCette espèce est appréciée pour l’énorme dose d’amour qu’elle peut donner et exige tout autant d’attention en retour. C’est un oiseau doté d’une grande personnalité. Son propriétaire doit par conséquent lui accorder beaucoup de temps et fournir de nombreuses stimulations à son intellect fertile. Cependant, l’éducation est une étape incontournable, car son tempérament de feu pourrait dépasser son maître en l’absence de règles et pourrait générer de graves problèmes comportementaux.

    Il a une passion : gruger. Comme tous les psittacidés, il a besoin d’user son bec qui pousse en permanence, mais l’ennui est qu’il ne se borne pas à mâchouiller les objets qui lui sont réservés. Adeptes de la perfection domestique, passez votre chemin avec ce féru de sculpture contemporaine.

    Un cacatoès indiscipliné n’hésite pas à mordiller les fils électriques, ce qui peut l’électrocuter ou provoquer un incendie. La vigilance est donc de mise, ainsi que les précautions d’usage que nous avons évoquées dans notre sujet concernant les dangers domestiques. L’éducation permet d’enseigner à ce chenapan ce qui est admis ou pas.

    Le Cacatoès des Moluques, ou Cacatua moluccensis

    L’un des problèmes pouvant survenir chez cet oiseau s’il n’a pas appris les « bonnes manières » est la morsure comme moyen de discipliner son maître. Ne vous y trompez pas, il s’apercevra très vite que la douleur qu’il inflige à son humain lui confère un certain pouvoir. Dans ce cas, il étendra peu à peu sa domination à toute la famille, qu’il attaquera et chassera pour conserver l’exclusivité de son humain de référence.

    Ses cris sont particulièrement bruyants. Même si certains moyens existent pour en atténuer la fréquence, tout un chacun n’est pas en mesure de les supporter. Pour la même raison, oubliez cette espèce si vous vivez en appartement. Les rapports avec votre voisinage s’en trouveraient fortement altérés.

    Emotionnellement complexe, il ne convient pas à un maître qui manque d’assurance. Néanmoins, il peut se révéler un compagnon fabuleux pour quiconque sait lui accorder le temps nécessaire. Doux et affectueux, il tissera alors des liens étroits avec son détenteur. Il va de soi qu’il est déconseillé pour une personne inexpérimentée.

    Le Cacatoès des Moluques est une espèce protégée en annexe I de la CITES depuis 1989. Il est menacé dans la nature. Les sujets sauvages sont interdits à la vente, ce qui n’empêche pas les trafiquants de les capturer pour les vendre comme oiseaux de compagnie.

    Le Cacatoès des Moluques, ou Cacatua moluccensisSources :
    http://www.suite101.com/http://www.pet-parrots.com/http://www.avianweb.com/

    http://www.suite101.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015