Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le phasme feuille des Philippines, ou Phyllium philippinicus (conseils de maintenance)

    Le phasme feuille des Philippines, ou Phyllium philippinicus, une Phyllie Les insectes comptent parmi eux des spécimens capables de donner l’illusion d’être ce qu’ils ne sont pas. Le phasme feuille des Philippines, ou Phyllium philippinicus, en fait partie.

    Il est originaire des forêts tropicales des Philippines, comme son nom l’indique. Cet insecte appartenant à l’ordre des phasmes ressemble à s’y méprendre à une feuille, ce qui lui vaut le nom «d’insecte-feuille». Il est le plus répandu du genre en captivité.

    Son corps de faible épaisseur imite à la perfection une feuille nervurée et lancéolée. Il est le plus souvent d’un vert tendre, mais affiche parfois une coloration brune, jaune ou rosée. Ses pattes sont pourvues de lobes.

    Le phasme feuille des Philippines, ou Phyllium philippinicusLe dimorphisme sexuel, déjà apparent au stade de nymphe, est particulièrement visible chez les adultes. Avec ses 7 cm, la femelle est surdimensionnée par rapport au mâle, autrement dit plus grande, plus épaisse et plus large que lui, qui n’excède pas 6 cm. Elle dispose de grandes ailes couchées sur son dos, sans pour autant détenir l’outil suprême qui lui permettrait de voler comme son partenaire, des ailes inférieures de taille suffisante. Les seuls éléments plus grands chez le mâle sont les antennes, qui mesurent 3,5 cm contre 1 cm seulement chez l’autre sexe et les ailes inférieures, plus grandes que les supérieures.

    Un terrarium de 30 X 30 X 30 cm convient à une femelle adulte, mais il faut prévoir environ 60 X 30 X 30 pour accueillir un à trois couples. La température doit être de 25 à 30 °C.

    Cet insecte vit la nuit. Il se nourrit de feuilles de ronces, rosier et framboisier fraîches. Des branches verticales constituent un aménagement idéal, en les brumisant trois fois par semaine pour assurer un taux d’hygrométrie suffisant pour le satisfaire. Sa reproduction ne pose aucune difficulté mais la survie des jeunes peut poser problème.

    Le phasme feuille des Philippines, ou Phyllium philippinicusLa femelle pond de petits cônes bruns parés de poils épineux, qui ressemblent à des graines et échappent ainsi à la voracité de prédateurs éventuels. Il faut alors les retirer et les conserver sur du papier absorbant humide dans une petite cuve en plastique à une température de 26 °C, en veillant à ce qu’aucune moisissure ne se développe. Attendez que le papier sèche pour l’humidifier à nouveau.

    Au bout de 4 à 5 mois d’incubation, vous verrez apparaître de petites nymphes noires à gris foncé. L’élevage des juvéniles est une étape délicate, car ils réagissent mal à une température et une humidité inadéquates. Lorsqu’ils sont trop petits, ils ont parfois du mal à déchirer les feuilles pour se nourrir. Il faut alors le faire pour eux. Si tout se passe bien, ils vont croître jusqu’à leur première mue pour revêtir leur habit vert clair.

    Mâles et femelles peuvent être maintenus ensemble tout au long de l’année. En revanche, il est déconseillé d’associer insectes-feuilles et phasmes dans le même espace les premiers risquant de servir de repas aux seconds si les feuillages viennent à manquer. Une fois parvenue à l’âge adulte, l’espérance de vie de cette créature fabuleuse n’est que de quatre mois pour le mâle et de cinq pour la femelle.

    Le phasme feuille des Philippines, ou Phyllium philippinicus

    Sources :

    http://www.keepinginsects.com/

    http://www.phasmidsincyberspace.com/

    http://invertinsightphotos.blogspot.fr/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015