Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Le Cane Corso, noble chien de cour italien

Le Cane Corso, noble chien de cour italienLe Cane Corso est un molosse originaire d’Italie. C’était d’ailleurs un habitué de la Cour des rois

Son ancêtre serait l’ancien molosse romain. Il est apparu dès le XV ème siècle en tant que chien de garde et de chasse.

Il appartient à une race ancienne autrefois présente dans toute l’Italie. Mais au fil du temps, sa population s’est limitée aux Pouilles ainsi qu’aux régions limitrophes.

Dérivé du latin, son nom signifie « cour de ferme », « enclos » ce qui voulait désigner le chien protecteur des propriétés clôturées.

Le Cane Corso, noble chien de cour italienC’est un chien puissant et de grand gabarit, créé pour la chasse au gros gibier et la garde. La femelle pèse 40 à 45 kilos pour 58 à 66 cm, tandis que le mâle 45 à 50 kilos pour 62 à 70 cm. Il est le plus sportif, agile et rapide des molosses. Son corps athlétique est massif et rectangulaire, avec une tête épaisse. Ses yeux jaunes, orangés ou bruns doivent approcher de la teinter de son pelage, tout en étant le plus foncés possible.

Son pelage court est le plus souvent gris-bleu, mais il peut aussi être gris clair noir, fauve ou bringé. Son poil lisse nécessite peu d’entretien, puisqu’un brossage hebdomadaire suffit à lui conserver son éclat et éliminer les poils morts. D’autre part, il bave moins que les autres races de mastiffs, ce qui est un atout certain.

Sa socialisation doit débuter lorsqu’il est encore jeune. Il faut privilégier un chiot né dans un élevage familial, qui aura davantage de chances d’avoir été exposé très tôt au mode de vie d’une famille, ainsi qu’aux bruits que cela génère. Des cours d’éducation canine peuvent être utiles par la suite, afin de l’accoutumer à la présence de congénères. Les sorties dans les lieux publics viennent quant à elles achever de mettre en place son mental, afin qu’il soit équilibré à l’âge adulte.

Le Cane Corso, noble chien de cour italienIl n’est pas très actif par nature, aussi faut-il lui aménager des activités quotidiennes, qui vont de la simple promenade en laisse aux jeux en compagnie de son maître, en passant par des exercices d’obéissance, qui favorisent sa stimulation physique et psychologique. Avec une bonne socialisation et une éducation adéquate, il peut développer un tempérament, calme, protecteur et équilibré.

Ce chien puissant et d’une grande intelligence ne convient néanmoins pas à un maître manquant d’autorité ou d’expérience. La force n’est pas la bonne solution pour obtenir son obéissance. Il a besoin d’être guidé par un chef de meute, avec constance et fermeté.

Il est très attaché à sa famille et ne supporte pas la solitude, au point de devenir destructeur s’il est trop souvent seul. Tolérant avec les enfants, il reste toutefois très méfiant vis à vis des étrangers. La présence de petits animaux dans son entourage n’est pas conseillée, car son instinct de chasse très aiguisé est doublé d’une grande territorialité.

L’Avis de Boubou : son éducation doit être la plus calme possible, car il n’aime pas être brusqué. Il faut beaucoup de la patience pour lui apprendre l’obéissance, mais ce n’est pas un chien buté. Il accepte facilement d’être éduqué et, lorsqu’il a acquis un exercice, celui-ci reste gravé à jamais en lui. Le Cane Corso est tout de même assez craintif et il faut l’habituer dès son plus jeune âge à être emmené en ville. Le maître doit aussi mettre un frein à ses démonstrations d’affection, pour éviter qu’il ne devienne trop protecteur. C’est un chien qui a besoin de se dépenser pour être bien dans sa peau.

Le Cane Corso, noble chien de cour italien

Sources :

http://www.vetstreet.com/

Encyclopédie du chien, Royal Canin

http://www.yourpurebredpuppy.com/

5 réponses à Le Cane Corso, noble chien de cour italien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015