Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Race de chat : le Tonkinois

    Chat TonkinoisLe Tonkinois est originaire du Canada et des Etats-Unis. Ce n’est pas un chat de pure race, il est le fruit du croisement entre un Siamois et un Burmese. Il semble d’ailleurs qu’il ait hérité du meilleur de ceux-ci. Il est apparu en élevage dans les années 1960, même s’il est probable que les premiers tâtonnements aient déjà eu lieu durant les quelques centaines d’années précédentes.

    C’est au Canada que la première éleveuse connue, Margaret Conroy, a croisé un Birman au pelage sable avec un Siamois Seal Point, obtenant un félin dont le tempérament était à mi-chemin entre les deux. Le nom de  » Siamois doré  » lui a tout d’abord été donné, jusqu’à être distingué de cette race éponyme en 1967, date à laquelle il a été officiellement nommé  » Tonkanese  » avant de devenir le  » Tonkinois  » que nous connaissons aujourd’hui, pour rendre hommage à la part d’exotisme qu’il évoquait, en dépit de ses origines qui n’avaient rien à voir avec la baie du Tonkin, en Chine.

    Chat TonkinoisCette race est quelque peu compliquée à obtenir, car si l’on apparie un Siamois et un Burmese, c’est un Tonkinois qui voit le jour. Si l’on croise deux Tonkinois, on peut obtenir  50% de Tonkinois, 25% de Burmeses et 25% de Siamois. C’est pour cela que toutes les associations félines européennes ne reconnaissent pas encore cette race en tant que telle. Il existe trois variétés de pelage admises, le colorpoint (yeux entre bleu pâle et violacé), proche du Siamois, le sépia (yeux entre le vert et le doré), qui ressemble davantage au Birman, et enfin le mink (yeux aigue- marine), qui est une combinaison des deux.

    Un brossage quotidien avec une brosse souple permet à son poil de conserver sa brillance. Il est très bavard, usant volontiers de sa voix douce pour communiquer avec ses maîtres. Il n’aime pas la solitude. Il se montre vif et particulièrement joueur, très proche de son maître. Il s’accorde parfaitement avec les autres animaux actifs de la maison, mais peut nuire à la tranquillité des autres. De ce point de vue, certains considèrent que c’est un  » chat-chien  » . Il est très facile à vivre, mais tend à  » savoir apprécier les belles choses  » , puisqu’il a tendance à tricoter tapis et tissus, et bien plus encore, hélas lorsqu’ils sont de qualité supérieure. Il faut donc réfléchir au choix des textiles avant de s’aventurer à sacrifier un tapis coûteux.

    Son prix varie de 500 à 850 euros. Le Tonkinois reste relativement rare à l’heure actuelle, sans doute en partie par la complexité que son élevage représente, car les listes d’attente, elles tendent à être longues.

    Chat Tonkinois

    Sources :

    http://www.petfinder.com/

    http://www.tonkinesecatclub.co.uk/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015