Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)
mai 2017
L M M J V S D
« Avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Orgyia antiqua, une chenille cyberpunk dans notre jardin

Orgyia antiqua, une chenille cyberpunk dans notre jardinAvec un physique hors du commun, Orgyia antiqua est sans nul doute la chenille la plus originale que l’on puisse rencontrer en Europe.

Cette grignoteuse de feuilles est un Lymantriidae qui apprécie notamment les rosiers, pommiers, rhododendrons, ronces, cerisiers et autres végétaux communs.

Son corps d’un gris foncé mesure environ 3,5 à 4 cm. Des touffes de poils gris clair ou jaune sont placées à intervalles réguliers sur des protubérance rouge-orangé. Son dos est surmonté de quatre houppes drues verticales, jaunes chez le mâle et brunes chez la femelle, contrastant joliment avec un anneau noir enserrant leur base. Deux longs pinceaux noirs orientés vers l’avant sont placés sur le prothorax, deux autres plus courts, sur les côtés et un dernier, mi-long, prolonge le corps en une sorte de « queue  plumeau ».

Les poils en apparence doux et inoffensifs constituent en réalité une protection contre les prédateurs, car leur contact est urticant. Les glandes rouge-orangé disposées de part et d’autre du corps produisent quant à elles des toxines, si dissuasives que la plupart des oiseaux s’en détournent, à l’exception des coucous, qui apprécient les chenilles poilues.

Orgyia antiqua, une chenille cyberpunk dans notre jardinOrgyia antiqua, une chenille cyberpunk dans notre jardin

Une fois sa transformation achevée, cette spectaculaire chenille fait place au bombyx étoilé, un papillon brun doré qui se fond aisément dans les rangs, si ce n’est que suivant son sexe, il est capable de voler ou non. Seuls les mâles peuvent en effet s’élever dans les airs (entre la fin de l’été et l’automne), les femelles n’ayant pas d’ailes. Le corps ingrat de ces dernières est également beaucoup plus large, afin de produire les œufs qui pourront assurer leur descendance.

Cette chenille est l’une des plus faciles à identifier et en dépit de ses couleurs exceptionnelles, passe souvent inaperçue dans nos jardins.

Orgyia antiqua, une chenille cyberpunk dans notre jardin

Sources :

https://owlcation.com/

http://www.wildlifeinsight.com/

http://www.butterfliesandmoths.org/

http://www.learnaboutbutterflies.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015