Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    La Sibérie conserve, un chien de 12400 ans y a été découvert

    La Sibérie conserve, un chien de 12400 ans y a été découvertLa terre de Sibérie semble conserver, puisqu’un chien de 12400 ans y a été découvert.

    A l’époque du Pléistocène, un glissement de terrain s’est produit sur une rive escarpée de la rivière Syalakh, tuant un chiot. La terre et le froid se sont ensuite chargés de le conserver en le momifiant, au point que l’organisme entier, peau, poils, dents, et cerveau compris, sont restés pour ainsi dire intacts, ce qui réjouit le Professeur Sergey Fedorov, de l’Université fédérale du Nord-Est à Yatusk.

    Le corps été retrouvé près d’un site supposé d’activité humaine.

    C’est ainsi que le 15 mars 2016, la toute première autopsie d’un chien datant de cette ère ancienne a eu lieu. Un test ADN a permis de confirmer qu’il s’agissait bien d’un chien plutôt que d’un loup.

    La Sibérie conserve, un chien de 12400 ans y a été découvertLa Sibérie conserve, un chien de 12400 ans y a été découvert

    Le professeur sud-coréen Hwang Woo-suk, notamment impliqué dans la recherche sur le clonage de mammouths et autres espèces disparues, y a assisté. L’observation du contenu de l’estomac et du tube digestif a été faite en vue de déterminer quel était son régime alimentaire. Les tiques et les puces sont également susceptibles d’apporter de précieuses informations sur le type de parasite qui affectait l’espèce.

    Grâce à l’étude de cet animal, les chercheurs espèrent en apprendre davantage sur le mode de vie de l’Homme et de son fidèle compagnon et mieux comprendre leur vie durant le Pléistocène.

    La Sibérie conserve, un chien de 12400 ans y a été découvert

    Source : http://siberiantimes.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015