Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    novembre 2015
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  

    Le Bouvier des Flandres (origines, caractère, éducation)

    Le Bouvier des Flandres (origines, caractère, éducation)Originaire du sud-ouest des Flandres, le Bouvier des Flandres aurait été le produit de plusieurs croisements entre différentes races de bétail à poil dur, en vue de créer le meilleur auxiliaire de ferme possible.

    Certains pensent que son croisement a été fait avec des Barbets, des Beaucerons, des Mâtins, des Bergers picards et des Griffons. Lors de de la première guerre mondiale, ce chien a joué le rôle de messager, mais aussi d’ambulancier, au secours des blessés. Mais il est ensuite tombé en désuétude et a failli disparaître.

    Des éleveurs flamands ont alors reconstitué la race à partir de quelques rescapés. En 1931, l’American Kennel Club l’a reconnu et en 1965, son standard a été établi par la FCI, qui lui a donné le surnom de « chien franco-belge ».

    Le Bouvier des Flandres (origines, caractère, éducation)Son grand gabarit en fait un animal intimidant. Le mâle mesure 62 à 68 cm, la femelle 59 à 65 cm pour un poids respectif de 35 à 40 kilos pour le premier et 27 à 35 kilos pour la seconde. Il peut vivre 10 à 12 ans en moyenne. Cinq couleurs sont admises : noir, bringé, fawn, gris bringé et poivre et sel.

    Il porte un masque noir et peut avoir des marques blanches ou bringées. Son pelage mi-long et ondulé est rêche et possède une double sous couche dense, ce qui lui permet d’affronter les intempéries.

    Un brossage régulier, de l’ordre de trois fois par semaine environ, doit être assuré pour éliminer les poils morts et les herbes, mais il mue peu.

    Rustique, ce chien est équilibré, calme et sage. Il est affectueux, obéissant et d’humeur égale. Il a besoin d’espace, de stimulation mentale et de longues promenades pour garder son équilibre. Il est vigilant avec les personnes qu’il ne connaît pas.

    Le Bouvier des Flandres (origines, caractère, éducation)Il était autrefois apprécié par la police, a travaillé en tant que chien de ferme, conducteur de troupeaux et aussi chien de baratte. Il a conservé son authenticité, au travers de l’instinct de diriger les troupeaux et monter la garde.

    Petite anecdote amusante, en 1985, Nancy Reagan a reçu un Bouvier des Flandres en cadeau. Ce mâle s’appelait Lucky, en référence à  la maman de celle-ci, nommée Edith Luckett Davis. Toutefois, après avoir mordu au mollet et légèrement blessé le Président Ronald Reagan, comme il l’aurait fait avec le bétail pour le faire avancer, Lucky a été contraint à un « exil » forcé dans l’un des ranch de la famille. En effet, Ronald Reagan n’avait ni l’autorité, ni la patience nécessaires pour maîtriser l’énergie de son fidèle compagnon.

    L’avis de Boubou : voici un compagnon d’une qualité exceptionnelle. Son maître devra lui donner une éducation sans faille et dès son plus jeune âge. Ce chien sera celui d’un seul maître, qu’il défendra coûte que coûte. Il est polyvalent et aime travailler avec son maître, qui devra lui donner ce dont il a besoin en travail comme en promenade. Il ne peut pas vivre en appartement et a besoin d’espace.

    Le Bouvier des Flandres (origines, caractère, éducation)

    Sources :

    http://cubits.org/

    http://www.akc.org/

    « Encyclopédie du chien »

    http://www.nylabone.com/

    http://www.pets4homes.co.uk/

    http://www.democraticunderground.com/

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015