Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    juillet 2015
    L M M J V S D
    « Juin   Sep »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  

    Le Border Collie, un chien à ne pas adopter à la lègère

    Le Border Collie, un chien à ne pas adopter à la lègèreLes ancêtres du Border Collie étaient probablement des chiens nordiques ayant eu la tâche de garder des troupeaux de rennes. Ils sont arrivés dans les îles britanniques en même temps que les Vikings et se seraient alors accouplés avec des races bergères locales. La race s’est développée dans une région vallonnée située entre l’Angleterre et l’Ecosse, portant le nom de Border, ce qui lui a valu son nom.

    Dans son pays  d’origine, il est le plus répandu de tous les Colleys et il est devenu le spécialiste du travail sur troupeaux pour lequel il a été utilisé des le XVIII ème siècle. La race a été fixée au XIX ème siècle, reconnue en 1976 par le Kennels club puis en 1985 par la Société Centrale Canine, tandis qu’elle est arrivée en France en 1970.

    Le Border Collie, un chien à ne pas adopter à la lègèreIl peut vivre entre 12 et 15 ans. Le mâle pèse 13,5 à 20,5 kilos pour 48 à 56 cm, la femelle 12 à 19 kilos pour 46 à 53 cm. C’est un animal de taille moyenne, dont le pelage requiert peu d’entretien. Son museau est aussi long que son crâne et ses oreilles sont partiellement relevées. Ses yeux peuvent être de n’importe quelle couleur, y compris vairons (ce qui est souvent le cas chez les sujets au pelage merle). Son poil existe en deux variétés, rêche ou lisse et à peu près dans toutes les teintes (noir, bleu, bringé, gris, roux), en uni, bicolore, tricolore ou merle.

    Ce chien est méfiant vis à vis de toutes les personnes étrangères, sans toutefois se montrer agressif envers elles. Très réceptif aux ordres, il fait tout pour conquérir le cœur de son maître. Il ne supporte en aucun cas la vie en appartement. Son seul point noir est son addiction au travail et à l’activité, que son maître doit être en mesure de combler pour en faire un compagnon équilibré.

    C’est un gardien de troupeaux dans l’âme, et son mode de vie doit s’articuler autour de cela. Il est extrêmement intelligent et apprend rapidement, il se montre sensible si son maître sait le comprendre. Ce dernier, pour lui correspondre, doit être actif et sportif, à l’image de cette race. A défaut, la relation risque fort d’être vouée à l’échec, avec notamment des dégâts et une poursuite compulsive de tout ce qui bouge (du chat au jogger en passant par les voitures) à la clé.

    L’avis de Boubou : ce chien est branché sur du 2000 volts. Incapable de tenir en place, il est fait pour travailler. Je le déconseille comme chien de compagnie. Il doit avoir un but, un travail comme regrouper des vaches, des moutons et avoir une activité constante, sous peine de le voir fuguer détruire ou devenir agressif. Son éducation doit débuter au plus tard à six mois et son caractère assez borné la prolonge un à deux ans. Il y a quelques années, j’ai eu un Border Collie en éducation qui était infernal par manque d’activité. Sur mon conseil, le maître a acheté trois oies que le chien s’amusait à regrouper toute la journée, ce qui a été la solution miracle pour que le maître puisse faire face à son chien. Alors avant de craquer pour cette race, regardez si vous avez une activité qui lui convienne, sous peine de déchanter rapidement et avoir un chien dont le mode de vie ne convienne pas.

    Le Border Collie, un chien à ne pas adopter à la lègère

    Sources :

    http://bunkblog.net/

     » Encyclopédie du chien  »

    http://www.petwave.com/

    http://www.pethelpers.org/

    http://takshashilainfo.com/

    http://www.petyourdog.com/

    http://www.dogbreedslist.info/

    http://www.yourpurebredpuppy.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015