Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Santé : de la balle de golf à la pince pour barbecue, les repas les plus improbables de nos serpents

    Santé : de la balle de golf à la pince pour barbecue, les repas les plus improbables de nos serpentsDans la nature, les serpents se nourrissent de proies carnées. Dans nos maisons, ils sont supposés faire de même et consommer rats, souris et autres poussins, mais la curiosité les incite parfois à tenter de nouvelles expériences qui sortent de l’ordinaire.

    C’est ainsi qu’un python vient de faire l’objet d’une opération de chirurgie extrêmement délicate dans la ville d’Adélaïde, en Australie. Winston, le reptile en question, avait grand faim et s’apprêtait à déguster le menu spécialement concocté par son détenteur, Aaron Rouse.

    Ce jour-là, il s’agissait d’un rat, sans doute un grand cru 2014 ou 2015 à en juger par l’appétissante odeur dégagée par le rongeur.

    Winston avait tout juste saisi son « plat » lorsque soudain, il s’est jeté sur la pince à barbecue tenue par son humain pour le servir. Aaron Rouse, sous l’effet de la stupeur, n’a pu l’empêcher de littéralement gober l’ustensile, assistant impuissant à la disparition de la pince tout entière.

    Santé : de la balle de golf à la pince pour barbecue, les repas les plus improbables de nos serpents

    Winston, et son attribut métallique ont aussitôt été conduits chez le Docteur Oliver Funnell, vétérinaire à l’Université d’Adélaïde, qui a décidé que la seule option était une intervention chirurgicale. Après avoir effectué une radiographie pour visualiser la position de l’objet, ce dernier l’a mis sous anesthésie.

    Il a ensuite pratiqué une incision de la taille de la partie la plus large de la pince qui lui a permis de retirer le corps étranger du tube digestif du reptile. Fort heureusement, aucun dommage interne n’avait été causé, Aaron Rouse ayant eu la bonne idée de ne pas chercher à tirer sur la pince durant l’ingestion.

    A l’heure actuelle, Winston se remet lentement de sa triste déconvenue alimentaire, mais il y a fort à parier que cela ne lui ait pas servi de leçon et qu’à la première occasion, il en pince à nouveau pour un objet impropre à la consommation, par simple instinct de prédation. Winston a eu de la chance, mais ce n’est pas toujours le cas.

    Santé : de la balle de golf à la pince pour barbecue, les repas les plus improbables de nos serpentsSanté : de la balle de golf à la pince pour barbecue, les repas les plus improbables de nos serpents

    Chaque année, nombreux sont les serpents vivant une expérience semblable avec les « aliments » les plus improbables qui soient. Dans la nature, les occasions de se nourrir manquent parfois, aussi l’opportunisme est-il de mise. Hélas, ce qui permet à nos reptiles de survivre dans un milieu hostile peut facilement se retourner contre eux dans nos maisons. Entre une pince à barbecue et un serpent ou entre une balle de golf et un œuf, la ressemblance est grande, surtout pour un animal en phase appétitive. C’est pourquoi une extrême vigilance s’impose non seulement durant le nourrissage, mais aussi lors des manipulations. Aucun objet pouvant être ingéré ne doit être accessible.

    Santé : de la balle de golf à la pince pour barbecue, les repas les plus improbables de nos serpents

    Sources :

    https://www.tumblr.com/

    http://www.nydailynews.com/

    http://www.thisblogrules.com/

    http://www.animalplanet.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015