Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le marwari et le kathiawari, deux étalons aux oreilles en croissant de lune

    Le marwari et le kathiawari, deux étalons aux oreilles en croissant de luneIl était une fois, au Rajasthan, des chevaux à l’encolure altière et aux oreilles en croissant de lune. Leurs origines remontaient aux dunes des déserts arabes.

    Montures des princes hindous et des guerriers Rajputs, ils seraient nés de l’union d’un pur sang à une jument blonde. Légende ou réalité, ces deux races se nommaient le marwari et kathiawari et sont parvenues jusqu’à nous. En hindi, « marwari signifie »  » pays des rois  » .

    Le Rajasthan, situé au nord de l’Inde, compte l’un des plus grands déserts au monde, celui de Thar, qui représente près de 200 000 km2. Le cheval kathiawari est issu de croisements et trouve ses origines dans le Kathiawar. Le marwari est son descendant, né dans la région du Marwar.

    Ces deux races se distinguent donc uniquement par leur lieu d’origine. Mais de nos jours, les marwaris sont menacés. Il n’en reste que cinq-cent environ dans le monde, et autant de kathiawari dont l’existence est tout aussi fragile.

    Ces nobles représentants des grandes heures de l’Inde féodale étaient en passe de disparaître, mais les familles Rajput survivantes et les amateurs de chevaux sont parvenus à sauver le marwari. Ce sont en réalité des poneys qui mesurent 1,40 à 1,50 m au garrot.

    Le marwari et le kathiawari, deux étalons aux oreilles en croissant de luneLe marwari et le kathiawari, deux étalons aux oreilles en croissant de lune

    Toutes les robes sont admises. Leur encolure est fine et leurs jarrets sont coudés. Leur milieu d’origine étant hostile, ce sont des animaux robustes, auxquels leur ancêtres ont légué un tempérament vif.

    De nos jours, ils sont encore présents dans les cérémonies officielles, mais aussi utilisés pour le polo, les courses et les balades de loisirs. L’Inde protège la race et refuse de l’exporter, mais a offert un étalon marwari au  » Musée Vivant du cheval  » , à Chantilly. Il se nomme Diljrad et se produit régulièrement dans le spectacle  » Sur la route de la soie  » .

    Le marwari et le kathiawari, deux étalons aux oreilles en croissant de lune

    Sources :

    http://friendsofmarwari.org.uk/

    http://punjabhorsefarm.wordpress.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015