Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Le Pur Sang Arabe, cheval du désert

Le Pur Sang ArabeLe Pur Sang Arabe est une race pure qui fait partie des plus anciennes au monde. Les avis sont très partagés quant à son origine exacte. Il viendrait du Proche Orient ou d’Asie. Il a longtemps vécu dans le désert auprès des hommes.

 

Outre son élégance naturelle, c’est un cheval intelligent, très vif, rapide et énergique. Il est essentiellement utilisé pour les courses d’endurance, où il excelle, mais très peu en dressage de par ses allures un peu rasantes, et plus rarement en saut d’obstacle, sauf à petit niveau. C’est aussi un cheval de loisir de caractère.

 

Le Pur Sang ArabeIl a une tête fabuleuse. On peut constater que  ses oreilles sont fines, mobiles et pointues. Sa tête est courte, son front large et plat. Ses yeux sont assez grands, brillants, avec de longs cils et des paupières cernées de noir. Le chanfrein (partie située entre les yeux et les naseaux) est concave. Son corps est assez compact, c’est à dire court et rond, avec une croupe presque horizontale, des membres assez fins et un port de queue très haut (il a 22 vertèbres au lieu de 24). Toutes les robes sont admises chez cette race, à l’exception de la couleur Pie.

Réputé pour avoir le sang chaud, il a un réflexe instinctif de fuite ou de dérobade assez développé. Il est très attentif à ce qui l’entoure, ce qui le pousse à réagir à la moindre alerte supposée. Il apprend très vite, prenant rapidement aussi bien les bonnes habitudes que les mauvaises. Il est sensible, ce qui lui permet de répondre à des pressions très légères. Mais une fois qu’il est à l’écoute du langage corporel de son cavalier, c’est une excellente monture.

Le clicker est souvent employé dans son éducation, associé à des friandises, mais il sait se montrer raisonnable, contrairement à d’autres races plus gourmandes. Il lui faut un maître expérimenté, car il perd facilement confiance en un piètre cavalier. De plus, il n’accepte pas le dressage par la contrainte pratiqué par certains, et ne supporte ni les abus, ni les entraînements excessifs.Un respect mutuel et une grande confiance doivent se développer entre son cavalier et lui pour qu’il donne le maximum de lui-même.

Le Pur Sang Arabe

 

Source : http://horsetraining.org/

5 réponses à Le Pur Sang Arabe, cheval du désert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015