Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Le Pape de Nouméa, Diamant psittaculaire (Erytrhura psittacea)

Le Pape de Nouméa, Diamant psittaculaire (Erytrhura psittacea)Le Pape de Nouméa, Diamant psittaculaire (Erytrhura psittacea) est un oiseau originaire de Nouvelle Calédonie.

Il ne mesure que 12 cm et peut vivre environ 7 ans. Son bec est noir et ses pattes sont brunes. Son plumage est d’un vert menthe intense. Sa face, sa gorge, son croupion et sa queue sont rouges. En ce qui concerne la coloration, rien ne permet de distinguer le mâle de la femelle. Seul le chant, plus long et marqué chez le mâle, peut aider à les différencier.

A l’état sauvage, il vit en communauté dans les plaines, prairies et espaces ouverts plantés çà et là de quelques arbres, mais aussi dans les plantations, jardins et à la lisière des forêts. Son régime alimentaire se compose de termites, nymphes de fourmis, vers de farine et criquets ainsi que de graminées, fruits et verdure. En captivité, cet oiseau granivore consomme un mélange pour exotiques comprenant alpiste, gruau d’avoine et riz paddy, mais aussi du millet, des vers de farine, des concombres, de la salade, des pommes des poires et des figues.

Le Pape de Nouméa, Diamant psittaculaire (Erytrhura psittacea)Sa petite taille en fait naturellement une espèce vive et active, ce qui ne l’empêche pas de se laisser apprivoiser. D’une nature paisible, il se montre curieux. Une volière spacieuse (2 X 2 X 1 m au minimum) et densément plantée est l’idéal pour lui plaire. Un récipient d’eau doit lui laisser la place nécessaire pour se baigner, une activité qui lui tient à cœur été comme hiver. Il craint le froid, ce qui implique de lui garantir un minimum de 18 ° C en toute saison, donc un abri chauffé par temps froid.

En cage, il est sujet à l’embonpoint et parfois au stress. C’est un oiseau robuste, prolifique, qui peut partager un espace communautaire avec d’autres espèces pacifiques. Il faut prévoir d’accueillir davantage de femelles que de mâles, pour limiter le risque de conflits entre mâles.

Lorsqu’un couple se forme, il évolue rarement séparément ensuite. La reproduction a lieu plus moins toute l’année, dans un nid boîte accroché à 50 cm du sol au moins. De fines brindilles au des fibres de coco laissées à proximité permettront aux parents d’assurer le garnissage. Les partenaires s’accouplent dans le nid et y couvent ensemble ensuite. La femelle pond entre 4 et 6 œufs, donc l’incubation va réclamer 13 à 14 jours.

Le Pape de Nouméa, Diamant psittaculaire (Erytrhura psittacea)Le Pape de Nouméa, Diamant psittaculaire (Erytrhura psittacea)

Il peut y avoir jusqu’à deux pontes par saison. L’alimentation au cours de cette période peut être agrémentée de jaune d’œuf dur ou de pâtée aux œufs. Chez les juvéniles, le plumage est vert olive et la base du bec d‘un jaune orangé, avec une pointe noire. Des tubercules de gape lumineux, réfléchissant la lumière, aident les parents à localiser leur bouche dans l’obscurité du nid (cf photo de droite ci-dessus).

Les petits quittent le nid vers le 21 ème jour et sont sevrés à 5 semaines. Ils seront aptes à se reproduire à leur tour entre l’âge de 6 et 9 mois. Leur plumage définitif est développé entre 9 et 12 mois. Cet Estrildidé s’hybride facilement avec le Pape de Kittlitz (Erytrhura trichroa), aussi faut-il éviter de la maintenir avec cette espèce pour préserver le faste de ses couleurs d’origine chez sa descendance.

Le Pape de Nouméa, Diamant psittaculaire (Erytrhura psittacea)

Sources :

http://www.quazoo.com/

http://beautyofbirds.com/

http://www.finchinfo.com/

http://www.exoticwings.com/

http://www.mesopotamia.com.au/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015