Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    novembre 2013
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  

    L’Amadine à tête rouge, ou Amadina erythrocephala

    L'Amadine à tête rouge, ou Amadina erythrocephalaL’Amadine à tête rouge est originaire d’Afrique. C’est un Estrildidé qui mesure 14 cm et pèse environ 24 g.

    Elle ressemble énormément à l’Amadine cou coupé, avec laquelle elle compose la famille des Amadina. Elle ne se montre cependant pas aussi agressive qu’elle en volière communautaire. En effet, cette Amadine ne se laisse pas faire, mais ne cherche pas à importuner les autres couples pour autant.

    L'Amadine à tête rouge, ou Amadina erythrocephala

    Son importation est interdite, bien que l’espèce ne soit pas menacée dans la nature. Les femelles sont plus difficiles à trouver que les mâles. Le dimorphisme sexuel, autrement dit les différences entre les sexes, est visible sans difficulté.

    La poitrine et les flancs sont écaillés de blanc chez le mâle et de beige chez la femelle, plus terne. La tête du mâle est rouge, tandis qu’elle est marron chez le sexe opposé. Le bec est crème chez les deux partenaires, ainsi que les cuisses et le dessous du corps, avec des pattes roses.

    A l’état sauvage, elle fourrage à terre mais chasse aussi des insectes en plein vol, notamment les papillons, abeilles et fourmis volantes. En captivité, elle se nourrit de grappes de millet, d’alpiste et de pâtée au œufs.

    Sa tendance à l’embonpoint nécessite cependant une certaine vigilance. Les problèmes de surpoids peuvent aller jusqu’à empêcher les mâles de fertiliser les œufs au cours de la période de reproduction. Cet oiseau est monogame, et s’unit pour la vie à sa partenaire.

    L'Amadine à tête rouge, ou Amadina erythrocephalaL'Amadine à tête rouge, ou Amadina erythrocephala

    L'Amadine à tête rouge, ou Amadina erythrocephalaLa ponte compte entre 4 et 8 oeufs, 5 ou 6 en moyenne. Ceux-ci sont particulièrement imposants au regard de la taille de l’oiseau, ce qui contribue plus largement encore que de coutume à épuiser les réserves en calcium de la mère. Il faut donc prévoir régulièrement une pâtée aux oeufs et veiller à ce qu’elle ne manque pas d’os de seiche quelques semaines avant l’accouplement escompté, afin e ne pas l’affaiblir.

    L’incubation dure 14 jours, à l’issue desquels les petits sont nourris par les parents durant trois semaines avant de quitter le nid. Dès l’éclosion, il faut ajouter à la pâtée des compléments alimentaires déshydratés contenant des vers de farine et des œufs de fourmi. Insectfood semble être un produit adapté et facile à utiliser en ce sens. Ils ne sont véritablement sevrés que deux ou trois semaines plus tard.

    Il est conseillé de maintenir l’Amadine à tête rouge en couple, voire en formant de petites colonies de trois couples ou davantage. Enfin, cette espèce possède un don naturel surprenant, à savoir celui de pouvoir imiter d’autres oiseaux ainsi que le langage humain, au point de pouvoir dire quelques mots. Cette petite singularité ne manquera de divertir les détenteurs.

    L'Amadine à tête rouge, ou Amadina erythrocephala
    Sources :

    http://www.animalpicturesarchive.com/

    http://www.efinch.com/

    http://commons.wikimedia.org/

    http://www.birdsinsa.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015