Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Santé : nos chats nous rendent-ils schizophrènes ?

    Santé : nos chats nous rendent-ils schizophrènes ?Louis Wain (1860-1939), peintre et illustrateur, est connu pour avoir sombré dans la schizophrénie, comme en témoigne son oeuvre, qui est le miroir de la décadence progressive qu’a connu son esprit.

    Très prolifique, il a représenté les gens de son époque sous les traits de chats, qui sont progressivement devenus de plus en plus abstraits, retraçant le déclin de sa raison. Ce cas étonnant est depuis devenu un cas d’école en psychologie d’ailleurs. Or, cet homme possédait lui-même un chat.

    Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Il y a quelques dizaines d’années de cela, un scientifique tchèque du nom de Jaroslav Flegr a mené des travaux sur le rapport entre les chats et les désordres mentaux humains. Il pensait que son cerveau était infesté par des parasites et avait entrepris de le démontrer. Après avoir été dédaignées très longtemps, ses conclusions viennent d’être reprises par des neurologues de renom qui les jugent désormais dignes de crédit.

    Santé : nos chats nous rendent-ils schizophrènes ?Selon Jaroslav, les félins pourraient provoquer chez leur maître de sérieux troubles comportementaux. Un parasite présent chez les chats serait en cause. Il s’agit du Toxoplasma gondii, le virus excrété dans les selles et présentant un danger pour les femmes enceintes.

    Selon le chercheur, le parasite présent dans les excréments détériorerait les connections entre les neurones. Dans les années 90 il a commencé à le suspecter. Il a déduit de son analyse que cela pouvait engendrer différents problèmes chez les personnes affectées. Il y avait même des différences suivant le sexe. Les hommes se montraient introvertis, méfiants et suspicieux, n’avaient que faire de l’avis des autres et tendaient à oublier les règles établies.

    Les femmes en revanche présentaient un comportement opposé. Elle étaient plus extraverties, confiantes et respectueuses des règles que celles qui n’étaient pas infectées. Le scientifique est allé jusqu’à calculer le pourcentage de la population potentiellement infecté, et à partir de ces statistiques déduire que plusieurs milliers d’accidents de la route en découlaient chaque année.

    Si vous ressentez quelques tendances schizophrènes ou avez au contraire tendance à croire que tout le monde est bon est gentil, regardez désormais votre chat d’un autre œil, il est peut-être responsable de votre façon de voir le monde. Dans le cas contraire, méfiez-vous de tout le monde et n’écoutez pas ce que l’on vous dit, pour éviter toute contamination, à moins que ce ne soit vous qui vouliez me contaminer.

    Santé : nos chats nous rendent-ils schizophrènes ?

    Sources :

    http://www.theatlantic.com/

    http://jeharrington.wordpress.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015