Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le rôle des animaux de compagnie dans les accidents de voiture des personnes âgées

    Les animaux de compagnie responsables d'accidents de voiture chez les personnes de 70 ans et plus Les téléphones portables ne sont pas les seuls éléments perturbateurs à mériter d’être pointés du doigt lorsqu’il s’agit de sécurité routière. La  » National Highway Traffic Safety Administration  » (NHTSA) vient de mettre à jour l’importance du rôle joué par les animaux de compagnie dans les accidents de la route.

    En effet, l’étude menée par des chercheurs de l’Université de l’Alabama dénonce leur présence comme étant un facteur aggravant dans de nombreux cas. Au total, ces travaux ont porté sur 2000 personnes de 70 ans et plus ayant le permis de conduire et ne vivant pas en maison de retraite ou autre établissement du genre, dont 691 ayant des animaux de compagnie. Les résultats font ressortir qu’avec des animaux en libre circulation dans l’habitacle, le risque est extrêmement élevé pour les personnes de 70 ans et plus. Chez ces dernières, la lenteur des réactions semble également être en cause.

    Les animaux de compagnie responsables d'accidents de voiture chez les personnes de 70 ans et plusLa seule présence d’un animal pose problème dans une voiture, qu’il déambule ou non. En effet, le conducteur est d’autant plus soucieux de son passager qu’il a conscience de sa fragilité et du stress que peut occasionner un trajet de cet ordre. Etonnamment  il semble que 83 % des personnes interrogées considèrent que leur compagnon peut présenter un risque d’accident, tandis que 16 % de celles-ci seulement attachent ou enferment leur chien ou leur chat durant le transport.

    Etonnamment, il s’agit là de la première étude du genre menée à ce jour. Les conclusions vont encore plus loin dans la portée du problème, puisqu’il semble que les personnes roulant régulièrement avec un animal soient particulièrement exposées, tandis que le risque est minime pour celles qui ne le font que rarement. Le degré d’attention porté à l’animal doit y être lié, sachant que lorsqu’un passager est pour ainsi dire présent à demeure, le conducteur l’oublie, occultant dans le même temps ses réactions imprévisibles et et s’exposant davantage. La présence d’un quadrupède en mouvement est plus risquée encore lorsqu’il se trouve sur le siège avant. La distraction occasionnée peut engendrer de graves conséquences.

    De façon générale, la distraction au volant est responsable de plus de 10 % d’accidents de la route aux Etats-Unis. Dans ce pays, il existe un Etat interdisant de circuler avec un animal en liberté dans l’habitacle. Il s’agit d’Hawaï. D’autres limitent les activités ou comportements pouvant distraire le conducteur, ce qui désigne un concept plus large pouvant éventuellement comprendre les animaux. S’il apparaît que les personnes âgées sont les plus exposées lorsqu’elles roulent en compagnie de leurs animaux, il n’en demeure pas moins vrai que cela est potentiellement dangereux pour l’ensemble des conducteurs, à un niveau plus ou moins important. Pour limiter les risques, il est donc impératif d’attacher nos compagnons durant le trajet, voire leur aménager un espace dédié dans le coffre du véhicule.

    Les animaux de compagnie responsables d'accidents de voiture chez les personnes de 70 ans et plus

    Source : http://www.thedetroitbureau.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015