Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le Barbe, un cheval taillé pour l’endurance

    Le Barbe, un cheval taillé pour l'enduranceLe Barbe est un cheval du désert qui a subi l’influence des races équines contemporaines. Il serait né dans la partie Nord de l’Afrique vers le VIII ème siècle. C’est l’une des races les plus anciennes au monde, au même titre que le Pur Sang Arabe. Peut-être ces deux races ont-elles un ancêtre commun.

    Son nom vient du mot grec « barbaros », qui signifie « étranger ». Il était d’ailleurs autrefois le cheval de guerre des tribus berbères, avant de devenir l’un des destriers des rois de France. C’est sous Henri VIII que le pays et le reste de d’Europe découvrirent ses grandes qualités.

    En 1987, l’Organisation Mondiale du Barbe a été fondée en Algérie afin de le promouvoir. Par un élevage sélectif, les éleveurs ont pu retrouver les caractéristiques qui faisaient un véritable cheval Barbe et sauver la race. Il a joué un rôle important dans le développement de la plupart des autres races de chevaux, notamment le Quarter horse, le Mustang et le Lusitanien.

    Sa silhouette diffère cependant de celle du prince du désert. De taille moyenne, il mesure 1,48 1,68 m au garrot suivant qu’il vient de l’Ouest ou de l’Est, avec une moyenne d’1,55 m. Il peut être bai, noir, brun, alezan ou gris, cette dernière robe étant la plus répandue. Son encolure est légèrement arquée avec une tête forte et longue. Il a les yeux orientaux en amande de l’Akhal Teke. Ses épaules sont quant à elles droites et plates. Son profil est droit ou convexe et son arrière-main mobile. Sa crinière et son toupet son denses, avec un crin généralement ondulé. Sa queue est implantée bas et ses membres sont fins et robustes, avec des pieds étroits et de petits sabots ronds.

    Le Barbe, un cheval taillé pour l'enduranceLe Barbe, un cheval taillé pour l'endurance

    Ce cheval athlétique et fier possède un tempérament doux et un pied sûr. Il a été élevé pour son utilité, au contraire du pur sang Arabe, chez qui la beauté était recherchée. Il est fréquemment employé en compétition et loisirs. Il est performant concours complet, obstacle, trek, horse-ball et endurance. Il est très apprécié en dressage depuis l’époque de Louis XIII. C’est un bon sprinteur et un bon galopeur. Son endurance lui permet de parcourir de longues distances en montagne avec une quantité d’eau et de nourriture limitée, un atout dans son milieu hostile d’origine qui a été largement exploité à des fins militaires (notamment par les armées napoléoniennes) et agricoles. Au fil du temps, plusieurs variétés de Barbe sont apparues : algérienne, tunisienne et marocaine.

    Certains lui attribuent la plus grande endurance de tous les équidés orientaux. Cela peut être discuté, en considérant les chevaux de Chine et de Mongolie, connus eux aussi pour leurs qualités exceptionnelles dans ce domaine.  Il a la particularité d’avoir une cinquième vertèbre lombaire, ce qui lui permet de moins forcer sur les muscles qui soutiennent sa colonne vertébrale.

    Le Barbe, un cheval taillé pour l'endurance

    Sources :

    http://www.horseshowcentral.com/

    http://www.horsechannel.com/

    http://www.ponynhorse.com/

    http://www.stablemade.com/

    http://www.wordiq.com/

    http://www.horseshowcentral.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015