Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le Serval, un chat de compagnie à l’instinct sauvage

    Le serval, un chat de compagnie à l'instinct sauvageEn Afrique, il est une race de chat hors du commun qui a toujours été détenue comme animal de compagnie. Dans ce pays où chaleur et prédateurs font bon ménage, l’Homme a su apprivoiser un félin inattendu.

    Cet invité est natif des zones herbeuses du désert du Sahara. Son corps maigre est supporté par les plus longues pattes et porté les plus grandes oreilles de toute la gent féline. Son pelage doré marqué de taches sombres lui permet aisément de se fondre dans le paysage pour chasser. Il s’agit du Serval.

    Il n’est pas agressif au sens propre du terme, mais conserve un profond instinct qui peut lui valoir de vives réactions. Elevé au sein d’une famille humaine, il tisse des liens affectifs très forts avec ses membres, avec souvent une préférence marquée pour l’un d’entre eux. L’attachement est tel qu’il lui est difficile, voire parfois impossible, de s’attacher par la suite à d’autres personnes. Un serval séparé de ses humains serait donc extrêmement malheureux s’il était déplacé chez d’autres. En cas de renoncement, c’est un félin d’autant plus difficile à replacer qu’il faut trouver un détenteur qui soit lui aussi capacitaire, qu’il s’agisse d’un zoo ou d’un particulier.

    Le serval, un chat de compagnie à l'instinct sauvageOr, il peut atteindre 20 ans. Solitaire dans la nature, il sait parfaitement d’adapter à la vie à nos côtés mais cela ne va sans certains risques. Il est actuellement menacé à l’état sauvage et reste relativement rare en captivité, où les sujets diffusés sont issus de l’élevage. Il est plus fréquent de le rencontrer dans un zoo que chez un particulier. La raison à cela est simple. Ce grand chat est avant tout une créature sauvage dont l’instinct est très ancré.

    Il nage chasse, court, grimpe et bondit. Il lui faut donc un environnement spécifique pouvant correspondre à ses besoins, ce qui n’a rien de commun avec une habitation traditionnelle. Adapter notre vie à son énergie débordante est très coûteux. Il faut sécuriser les lieux tout en lui laissant un maximum d’opportunités de se dépenser et un accès vers l’extérieur, car il ne saurait vivre dans un appartement.

    Un bassin et des structures verticales à escalader sont indispensables. La clôture ne doit pas lui laisser la moindre chance de sortir au-delà, sans quoi ce roi de l’évasion ne reviendrait pas, poursuivant son exploration plus avant. Notons à ce titre qu’il feut faire des bonds de deux mètres, sans élan, pour attraper un oiseau. Sur le plan alimentaire, il n’est pas question de lui servir croquettes ou boîtes pour chat, car ses besoins sont spécifiques.

    Le serval, un chat de compagnie à l'instinct sauvageLe serval, un chat de compagnie à l'instinct sauvage

    Il chasse la nuit, mais pèse entre 18 et 23 kilos, aussi faut-il imaginer l’effet de surprise lorsqu’il bondit sur le lit de son maître ou les dégâts s’il saute contre des rideaux. De tous les chats il est le meilleur chasseur, avec un taux de succès de 50 %, contre 10 % pour les félins domestiques. Il ne convient pas aux familles ayant de jeunes enfants, car il utilise ses dents et ses griffes pour jouer et pourrait se montrer trop vif avec eux, voire les prendre pour des jouets ou des proies. Un de ses coups de griffes peut faire bien plus mal que celui d’un matou ordinaire. Il marque son territoire en urinant contre les objets, les meubles, et même son maître. Certes, il peut utiliser un bac à litière, mais les dimensions doivent être adaptées à son gabarit. Enfin, oubliez l’idée d’avoir chez vous de petits rongeurs,oiseaux ou lapins, car il va user de tous les stratagèmes pour les capturer.

    Le serval ne peut être envisagé comme un compagnon de vie ordinaire. S’il peut être apprivoisé, au fond de lui sommeille un animal sauvage qui s’éveille à la première occasion. Il a besoin d’un grand espace adapté (et pas uniquement de place) et ne s’attachera sans doute qu’à un seul maître. Il a besoin d’attention et d’interactions régulières pour demeurer familier et obéissant. Il faut détenir un certificat de capacité pour avoir le droit de l’accueillir chez soi.

    Le serval, un chat de compagnie à l'instinct sauvage

    Sources :

    http://www.servalkittens.com/

    http://www.petsadviser.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015