Catégories
Image de la semaine
Archives (par date)

Le Pur sang anglais, un cheval de la race des galopeurs

Le Pur sang anglais, un cheval de la race des galopeursLe Pur sang anglais est un cheval d’origine Anglaise. Cette race a été créée par l’homme, par le croisement d’un pur-sang arabe et d’une jument anglaise.

Seul un cheval dont les deux parents sont pur-sang anglais et reconnus pur-sang anglais (inscrit au stud-book) est considéré comme tel. Cette race a été exportée dans quasiment tous les pays du monde.

A force d’affiner la race, l’homme a réussi à faire de ce ténor des champs de course, un cheval dont le fémur est relativement long avec un canon plutôt court.

Sa tête est un peu triangulaire, son front large, ses naseaux sont très développés et sa bouche est fine. C’est un cheval très aérien et assez haut sur pattes, qui mesure en moyenne entre 1,65 et 1,70 m.

Le Pur sang anglais, un cheval de la race des galopeursIl est svelte, avec de longs membres très fins, et son arrière-main est très puissante. On le considère comme une propulsion, car chez lui le « moteur» est à l’arrière. Le fait d’avoir le fémur plus long lui permet de mettre les postérieurs quasiment au niveau des antérieurs quand il pousse pour se projeter en avant.

Les meilleurs chevaux de course peuvent atteindre les 60km/h, tout en sachant qu’ils ne font pas tout le parcours à cette vitesse. En revanche, c’est un animal à ne pas mettre entre toutes les mains.

Il est relativement fragile, se blesse très facilement, et un petit bobo peut entraîner des engorgements assez importants, voire même des boiteries. Un tapis mal dégarroté peut suffire pour qu’il se blesse, tout comme des guêtres trop serrées notamment. Il a aussi tendance à faire des coups de sang, peut saigner des poumons ou faire des coliques.

Il est caractériel, capable du meilleur comme du pire. Il a énormément besoin d’être rassuré, mais aussi encouragé.

Ce type de cheval n’est pas uniquement dédié à la course. En effet, un galopeur pas assez rapide est réformé des courses, de même qu’un cheval trop vieux. Il commence les courses vers 2-3 ans, ce qui est très jeune. Il n’a même pas fini sa croissance, donc la vie dans le monde des courses est assez courte. Il peut par conséquent devenir un cheval de loisir par la suite.

Le Pur sang anglais, un cheval de la race des galopeurs

Source : adrenaline06

Une réponse à Le Pur sang anglais, un cheval de la race des galopeurs

  • Crincrin dit :

    Comme pour les trotteurs, les pur-sangs réformés doivent être placés entre les mains d’un professionnel. Ces chevaux sont polyvalents, mais nécessitent en effet du tact et du calme.

  • couture jacques dit :

    j’ai acheté, il y a 6 ans, un pur sang et il avait donc 6 ans. Je n’avais pas monté depuis pas mal d’années.

    ce cheval de réforme était dans un club, mais étant assez fougueux il n’a pas convenu. Je n’ai aucun niveau.

    Mais je l’ai mis avec beaucoup de travail à ma main et à ce jour j’ai un super cheval, toujours fougueux, mais avec lequel j’ai beaucoup de complicité; il fait beaucoup de balades, peut croiser du gibier, une voiture, un tracteur, etc, il ne bouge pas, il répond aux trois allures, à la voix. Je fais un peu de dressage mais pour cela il me faudrait un moniteur, bref, je suis enchanté de mon pur sang qui cependant nécessite beaucoup de soins, nourriture, au sec, foin même l’été, ferrage toutes les 7 semaines, brossé tous les jours, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Animogen 2015