Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le Husky sibérien, l’énergie à l’état pur

    Le Husky sibérien, l'énergie à l'état purOriginaire de la Sibérie du nord, le Husky descend probablement du loup. Il a été développé par une peuplade apparentée aux esquimaux, les Chukchis. Dans le langage courant, le mot « husky » signifie « enroué », un terme qui désigne tous les chiens à voix rauque qui tirent les traîneaux.

    En 1909, il fut introduit au Canada pour participer à des courses de traîneaux. Le premier standard date des années 1930. Le husky arrive en Europe en 1950, et la reconnaissance de la race par le FCI a lieu en 1966. Les premiers huskys arrivent dès 1972 et la race augmente alors spectaculairement, mais pas toujours dans le bon sens. En effet, vers 1990, de nombreux huskys et croisements se retrouvèrent dans les refuges, l’effet de mode étant passé.

    Le Husky sibérien, l'énergie à l'état purLe mâle pèse 20 à 27 kilos pour 53 à 60 cm, la femelle 16 à 22 kilos pour 51 à 56 cm. La silhouette est de taille moyenne, compacte et musclée, avec une tête bien proportionnée. Ses yeux peuvent être bleus, bruns ou ambrés, voire bicolores ou vairons. Ses oreilles triangulaires sont dressées en pointe et implantées très haut sur le crâne. Le pelage est mi-long, avec un sous-poil dense lui permettant de résister à des températures extrêmes de l’ordre de – 60 °C.

    Un gène récessif est parfois responsable d’un pelage long et laineux qui n’est pas du goût de toutes les fédérations canines. Il peut être de toutes les couleurs, du noir intense au blanc, avec ou sans marque sur la tête, le masque et le dessous du corps étant blancs et le reste du corps en couleur. La couleur de la truffe en dépend. Elle est noire chez les chiens gris, beiges ou noirs, foie chez les chiens au poil cuivré et chair chez ceux de couleur blanche. Sa queue forme une faucille qui se recourbe sur le dos.

    Le Husky sibérien, l'énergie à l'état purC’est un animal enjoué, doux et affectueux. Il se comporte bien avec les autres animaux lorsqu’il grandit avec eux. Sociable, il se montre très énergique. Il est rustique, extrêmement endurant, très indépendant et fugueur. Il a un instinct de chasse très marqué, donc une bonne clôture doit être présente chez ses détenteurs. Étant têtu, il doit recevoir une éducation ferme pour considérer son maître comme un chef de meute, sans quoi il n’obéit pas.

    Il a un besoin fondamental d’une maison avec jardin, la vie en appartement ne lui convenant pas du tout la plupart du temps. S’il reste trop souvent seul et ne reçoit pas assez de stimulations mentales et physiques, il peut se montrer destructeur et aboyeur, ce qui lui vaut trop souvent, hélas, d’être abandonné. Etonnamment, il mange peu au regard de l’énergie qu’il dépense.

    L’avis de boubou : c’est un chien qui a plus le comportement d’un chat. Sa forte personnalité nécessite, pour qu’il soit équilibré, de lui faire dépenser son énergie spectaculaire. Très difficile à éduquer, il a besoin d’un maître qui sache se faire respecter tout en restant calme, sans violence. Des activités nécessitant un gros effort physique sont telles que courir ou tracter sont indispensables. Toutefois, il faut faire preuve de prudence avec les autres animaux (poules, moutons) car son instinct de chasse est très marqué.

    Le Husky sibérien, l'énergie à l'état pur

    Source : boubou

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015