Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Les couleurs des perroquets, ou l’histoire d’une mystérieuse évolution

    Les couleurs des perroquets, ou l'histoire d'une mystérieuse évolutionLes perroquets ont fasciné nos ancêtres dès les temps les plus anciens par leurs couleurs extraordinaires. De tous les animaux présents dans la nature, ils représentent sans conteste la famille la plus riche et diversifiée dans ce domaine. Les mécanismes leur permettant de produire une telle palette sont tout aussi nombreux.

    Nous avons déjà expliqué ce qu’il en est des spécificités du pigment rouge. Mais les variations de couleurs d’une espèce à l’autre répondent à une logique particulière. Les premières études cherchant à la décoder n’ont débuté que très récemment, aussi est-ce un registre encore peu documenté. Une grande partie des couleurs du plumage est produite grâce à une substance pigmentaire appelée psittacofulvine, tandis que d’autres découlent de la structure spécifique de certaines plumes qui réagissent à la lumière et peuvent chez certaines espèces aller jusqu’à une combinaison des deux qui donne le vert que nous voyons. Les psittacofulvines n’existent nulle part ailleurs dans la nature. C’est un phénomène unique, propre aux Psittacidés. Certaines espèces lui doivent même la fluorescence.

    Les couleurs des perroquets, ou l'histoire d'une mystérieuse évolutionBien que qu’il soit encore impossible d’en comprendre tous les mécanismes, les chercheurs savent néanmoins que la coloration du plumage apporte des signaux sexuels forts, notamment en période de reproduction, tout comme chez les autres oiseaux présents dans la nature. Là où l’homme est obligé de passer par un test ADN pour connaître le sexe de son compagnon à plumes, les perroquets eux, savent se reconnaître au premier coup d’œil.

    Le dimorphisme sexuel souvent invisible pour nous est sans ambiguïté pour eux, allant jusqu’à leur apporter d’importantes informations sur la santé et les qualités de reproducteur du partenaire convoité. Les couleurs chatoyantes peuvent également être dictées par l’environnement ou la sélection génétique. C’est le cas de la mutation et de l’hybridation.

    A l’heure actuelle, les recherches se poursuivent afin d’expliquer, notamment, la façon dont les modèles de couleurs ont évolué au sein de chaque espèce de Psittacidé, et préciser le rôle joué par les codes de couleurs dans l’histoire de leur vie.

    Les couleurs des perroquets, ou l'histoire d'une mystérieuse évolution

    Source : http://www.publish.csiro.au/

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015