Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le pigment vert chez les perroquets, illusion ou réalité ?

    Le pigment vert chez les perroquets, illusion ou réalité ?Vous connaissez sans doute les Amazones, les grands Eclectus mâles, les perruches ondulées ou les Aras nobles. Savez-vous ce que ces oiseaux ont en commun ? La réponse est le vert. C’est une couleur très voyante chez eux, au point que la plupart des gens pensent qu’il s’agit de la couleur de base des psittacidés. Or, il n’en est rien.
    En effet, il n’existe aucun pigment vert chez les perroquets, bien que nos yeux nous disent le contraire. En réalité, seuls les pigments rouges et jaunes sont présents. L’illusion d’optique est due à la réflexion de la lumière sur la structure de leurs plumes. Cela s’appelle l’effet Tyndall, et fait apparaître à notre vue des teintes qui en réalité n’existent pas.Les psittacidés possèdent effectivement des pigments dans leurs plumes, certes, mais il s’agit de « psittacine ». Contrairement aux canaris, l’alimentation n’a pas d’incidence sur l’intensité de leurs couleurs. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’un oiseau en bonne santé n’a pas plus d’éclat. Il s’agit là de deux choses bien différentes.
    Plusieurs facteurs interviennent dans cet effet d’optique incroyable :

    • la concentration de psittacine rouge et jaune
    • la diffusion de la lumière. Lorsqu’un oiseau n’a pas de psittacine rouge et jaune, la réflexion lumineuse fait paraître son plumage bleu.
    • la mélanine, qui détermine si la couleur est claire et foncée, comme pour le bronzage de notre peau. Les pigments de mélanine sont des protéines brunes et noires que l’on trouve dans les plumes.
    • la structure des plumes. Selon que les couleurs sont claires ou sombres, elles affectent différemment la structure des plumes pour réfléchir la lumière.

    Ainsi, lorsque nous regardons nos compagnons ailés, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent. La nature a caché plus d’un tour dans les plumes.

    Le pigment vert chez les perroquets, illusion ou réalité ?

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015