Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Alimentation : la prune rouge pour nos perroquets

    Alimentation : la prune rouge pour nos perroquetsGorgée de jus et enrobée d’une peau violacée, la prune rouge est encline à offrir ses petits trésors vitaminés à nos perroquets.

    Riche en antioxydants, elle peut être servie fraîche, sèche ou sous forme de jus à nos psittacidés. La peau peut être laissée, en prenant préalablement soin de la ver le fruit. L’aspect poudré visible sur sa surface rouge-violacée protège le fruit et ne présente aucun danger pour nos animaux. Sa période de prédilection va de juillet à septembre, suivant les variétés, mais il est possible de la trouver plus ou moins toute l’année, par le miracle de l’importation.

    Faiblement calorique, elle ne contient que 55 Kcal/100 g. Comme sa cousine la prune jaune, elle apporte son lot de vitamines C, potassium et magnésium. Le polyphénol qu’elle renferme peut être utile pour les oiseaux anxieux, puisqu’il participe à combattre le stress. Il ne faut donc pas l’oublier dans les menus des animaux sujets au picage, ses effets anxiolytiques naturels pouvant se révéler utiles.

    Alimentation : la prune rouge pour nos perroquets Alimentation : la prune rouge pour nos perroquets

    C’est aussi l’un des fruits les plus riches en fibres. Attention par conséquent à ne pas en abuser, ses vertus laxatives pouvant être nuisible à trop fortes doses. De même, il faut veiller à retirer le noyau aplati de ce fruit de 5 à 6 cm, ce dernier contenant du cyanure, une substance nocive pour nos compagnons ailés.

    Comptez de l’ordre de 3,50 euros le kilo (prix constaté en hypermarché, chez Carrefour).

    Alimentation : la prune rouge pour nos perroquets Alimentation : la prune rouge pour nos perroquets

    L’avis des fifilles, Citron et Jacquot : la prune rouge remporte tous les suffrages chez nous, qu’il s’agisse des gris du Gabon, Amazones, perruche à collier ou Ara. La plupart la dégustent en découpant de petits morceaux, ingérant la pulpe et parfois la peau, ou pressant le fruit pour en boire le jus, gorge relevée, avant de consommer le fruit proprement dit. C’est l’un des incontournables de leur auget.

    Alimentation : la prune rouge pour nos perroquetsAlimentation : la prune rouge pour nos perroquetsAlimentation : la prune rouge pour nos perroquets

    Alimentation : la prune rouge pour nos perroquets

    Sources :

    http://www.nutriveig.fr/

    http://www.plaisirssante.ca/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015