Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    La maintenance d’un boa constrictor en captivité

    La maintenance d'un boa constrictor en captivitéLe boa constrictor est un serpent qui mesure entre 2 et 3 mètres de long, parfois davantage. Il vit en Amérique centrale,en Amérique du sud, dans le sud de l’Amérique du Nord ainsi qu’aux Antilles. Son espérance de vie est de 20 à 30 ans. Il compte dix sous-espèces.

    Malgré une taille impressionnante et une mauvaise réputation, c’est un serpent facile à gérer et au tempérament relativement calme. Il faut cependant se montrer prudent lorsque l’on en possède un car en sa qualité de constricteur (qui étouffe ses proies pour les tuer) il peut être potentiellement dangereux. Ce n’est donc pas un animal approprié pour les personnes ayant des enfants. D’ailleurs certaines espèces, notamment celles atteignant ou dépassant 3 m de long, nécessitent l’obtention d’un certificat de capacité pour être détenues en captivité.

    La maintenance d'un boa constrictor en captivitéSon achat doit se faire auprès d’un professionnel. Lors de la visite, il faut vérifier si l’animal est en bonne santé. Pour qu’un boa constrictor soit en bonne santé, il faut que son corps soit ferme et sans aucune masse suspecte. Un boa constrictor trop mince a une colonne vertébrale de visible tandis qu’un animal en surpoids a des difficultés à se pelotonner, des plis verticaux étant visibles le long de son corps.Sa langue doit sortir de sa bouche rapidement et ses yeux doivent être brillants et clairs. La gorge d’un boa doit être propre, sans marque rouge et sa bouche doit être fermée. Il faut également demander au professionnel de manipuler l’animal pour voir s’il est accoutumé à se laisser attraper. Les femelles sont plus grandes et larges que les mâles.

    Ce serpent peut être nourri avec une souris de belle taille, un rat, un poussin ou un lapin tout les 7 à 10 jours lorsqu’il est jeune. Mais lorsqu’il est adulte,il doit être nourri deux à trois fois par semaine. Les proies qui lui sont proposées doivent être de la même épaisseur que celle du centre du corps du reptile. La nourriture peut être déposée au sol, près de sa cachette, mais il est conseillé de le nourrir hors de son terrarium, pour éviter les attaques lorsque vous intervenez dans son bac. Pour les sujets de moins de 90 centimètres, la quantité de nourriture appropriée est d’une à deux souris de taille adéquate tous les quatre à cinq jours. Pour les spécimens entre 90 et 200 centimètres, la quantité de nourriture nécessaire est de 1 à 2 rats toutes les semaines. Pour les plus gros boas constrictors, elle est d’un lapin tous les quinze jours. Il est conseillé d’habituer le serpent à manger ses proies mortes. De ce fait, le risque de morsure à l’égard du propriétaire est beaucoup plus faible, il y a moins de risques pour qu’il devienne agressif et le serpent ne risque pas d’être blessé par ses proies.

    La maintenance d'un boa constrictor en captivitéIl faut le maintenir dans un terrarium avec des dimensions de 1,70 X 100 X 80 cm, ce qui est le minimum pour un adulte. Ce terrarium doit être en permanence humide, à hauteur de 45 % à 65 %. Sur le sol, il faut employer une litière adaptée, comme de l’écorce de chêne, des copeaux de hêtre ou du gazon synthétique. Il faut également un grand bol d’eau, car ce reptile adore se baigner. Il aime également grimper aux arbres, aussi des branches assez grandes seraient-elles préférables pour qu’il puisse se mettre en hauteur. De plus, la température d’un terrarium est très importante. La température du terrarium doit être entre 32 à 35°C dans la zone chaude et entre 26 et 28 °C dans la zone froide durant la journée. La nuit la température doit être abaissée entre 25 et 28 °C. Un boa constrictor a également besoin d’un cycle jour/nuit régulier. Il lui faut 12 h d’éclairage par jour avec une lampe à UV.

    L’hygiène du terrarium est importante. Il faut retirer les excréments systématiquement et nettoyer le terrarium tous les mois en le désinfectant, l’humidité ambiante étant propice au développement de bactéries nocives pour le serpent. Il faut aussi faire de même avec tout ce qui se trouve dans le terrarium, qu’il s’agisse du décor, des branches, ou du récipient d’eau dans lequel il se plonge. Il faut que cet entretien soit régulier, l’hygiène étant le maître mot pour éviter que l’animal ne contracte une maladie.

    La maintenance d'un boa constrictor en captivité

    Sources :

    hyaline

    http://www.petsnakecare.net/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015