Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    L’agressivité des perroquets envers les femmes enceintes (comportement, causes, solutions)

    L’agressivité des perroquets envers les femmes enceintesLa grossesse est une étape que nombre de perroquets partagent avec leur maître. Si aucune étude scientifique ne semble encore avoir été réalisée à ce sujet, il semble qu’il y ait souvent une scission entre le maître et l’animal, tous deux ne vivant pas le changement de façon identique.

    En effet, de nombreux témoignages font état d’une agressivité particulière envers les femmes enceintes. Qu’elles soient connues ou non de l’oiseau ou encore l’humain de prédilection dans la maison, elles semblent fréquemment faire l’objet d’un rejet intense de la part du psittacidé.

    Tel a été le cas pour cette femelle caïque de deux ans, jusqu’alors ouverte à côtoyer des personnes ne faisant pas partie du cercle familial proche, qui a témoigné des signes d’agressivité croissants avec une parente de sa propriétaire, enceinte, allant jusqu’à la mordre à plusieurs reprises si elle s’approchait trop.

    L’agressivité des perroquets envers les femmes enceintesLa maîtresse d’un gris d’Afrique mâle de trois ans, nourri à la main par ses soins et très proche d’elle a également constaté ce type de comportement lorsqu’elle est tombée enceinte, celui-ci refusant sa présence auprès de lui.

    L’une des hypothèses avancées est que le changement de garde-robe opéré passé un certain stade rend les oiseaux méfiants, mais cela ne semble pas avéré, car dès le quatrième mois du terme, certaines femmes en ont fait la triste expérience alors qu’elles ne portaient pas encore de vêtements de grossesse. cette attitude a été observée tant chez des sujets connaissant la future maman que chez d’autre ne l’ayant jamais vue.

    Gérer un perroquet énervé est déjà difficile en soi. Mais le problème est parfois amplifié lorsque d’autres lui emboîtent le pas. Cela a été le cas pour une dame qui, à un mois d’accoucher, était déjà pourchassée chez elle par son Cacatoès, avant que son Amazone ne fasse de même, l’ayant aussi assimilée à une « créature » à écarter, une rivale ou prédatrice potentielle.

    En réalité, le psittacidé peut être vindicatif pour différentes raisons. Dans la nature, la plupart des espèces s’isolent du groupe lorsqu’elles forment un couple en vue de nicher. De ce fait, nous pouvons considérer que l’oiseau qui vit à nos côtés nous percevant avant comme l’un des membres de sa colonie, il va juger inapproprié le rapprochement de l’humain « gestant ». De plus, l’apparence compte énormément à ses yeux. Dans la nature, un prédateur est immédiatement identifié, sans doute possible. En captivité, il essaie donc de s’adapter et en dépit de la vie en apparence sereine qui lui est proposée, reste extrêmement méfiant, d’autant plus que les humains, qui changent d’apparence chaque jour lorsqu’ils changent de vêtements ou de coiffure, ne lui facilitent pas la tâche.

    L’agressivité des perroquets envers les femmes enceintesIl est donc aisé d’imaginer le trouble induit par la prise de volume progressive d’une femme enceinte, ce « gros » oiseau étant plus inquiétant pour lui que d’ordinaire et pouvant également être associé à un perroquet en colère, gonflant ses plumes pour intimider un intrus. Il est d’autre part impossible d’affirmer à quel niveau se situe la sensibilité d’un psittacidé au taux hormonal d’une autre espèce que la sienne, mais il est possible que l’animal ressente tout de même qu’un changement s’opère à ce niveau, ne serait-ce que par l’analyse de signes extérieurs qui échappent à notre sens de l’observation. Or, chez l’animal comme chez l’Homme, ce qui est inconnu et incompris fait peur, nous partageons au moins cela.

    Dès lors, s’il est conseillé de faire subir le moins de changements possible au quotidien d’un perroquet durant la grossesse, cela implique aussi de ne pas reporter les besoins affectifs croissants générés par la poussés du taux d’hormones. D’une part, cela lui conférerait une place plus importante que de coutume au sein du groupe qui pourrait dégénérer après l’accouchement, qui rime en général avec un déclin de cette part d’attention, le bébé étant chronophage. D’autre part, le massage du changement en cours serait plus fort encore, ce qu’il faut à tout prix éviter.

    En revanche, si l’oiseau commence à rejeter la personne concernée ou manifester de l’agressivité à son encontre, mieux vaut limiter les contacts physiques. On ne force pas un perroquet à se laisser toucher lorsqu’il n’en a pas envie, ce quelles que soient les circonstances. Jusqu’à l’accouchement, il ne faut toutefois pas briser le contact en pareil cas.  S’asseoir en respectant la distance de sécurité imposée par l’oiseau pour lui parler ou vaquer à des occupations quotidiennes tout en lui parlant  y pourvoit.

    Si l’agressivité se limite à refuser que la femme enceinte ne l’approche, il peut rester en liberté dans ces moments-là, s’il va jusqu’à se déplacer pour venir l’agresser physiquement, mieux vaut le laisser en cage alors. Les moments de liberté peuvent alors être gérés par un autre membre de la famille dont la présence est tolérée, ce qui, pour nombre d’époux en deuil de témoignages d’affection de la part de leur compagnon à plumes, constitue souvent une occasion de rapprochement inespérée.

    Toutefois, il ne faut pas imaginer non plus que tous les perroquets sans exception se montrent alors agressifs. Certains s’adaptent au point de vivre la grossesse de leur maîtresse parallèlement, faisant des siestes au même moment et se montrant aussi affectueux que de coutume. Cependant, dans le cas contraire, mieux vaut être informé avant de vivre l’une des plus grandes aventures de votre vie, afin que tout se passe au mieux pour l’ensemble de la famille, humaine autant qu’aviaire.

    L’agressivité des perroquets envers les femmes enceintes

    Sources :

    http://www.parrot-and-conure-world.com/

    http://www.petzine.org/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015