Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    Le perroquet de Jardine, ou perroquet à calotte rouge (Poicephalus gulielmi)

    Le perroquet de Jardine, ou perroquet à calotte rouge (Poicephalus gulielmi)Le perroquet de Jardine, perroquet à calotte rouge, ou Poicephalus gulielmi, est originaire d’Afrique, du Gabon, du Cameroun, du Kenya et d’Angola. C’est le naturaliste Sir William Jardine qui l’a identifié en 1849 et lui a donné son nom.

    Ce perroquet mesure 28 cm et pèse entre 200 et 227 g. Il en existe trois sous-espèces : Poicephalus gulielmi gulielmi (de taille moyenne), Poicephalus gulielmi fantiensis (le plus petit des trois) et Poicephalus gulielmi massaicus (le plus grand). L’espèce de référence est verte avec des taches noires sur les plumes des ailes et du dos. La tête est plus sombre que le reste du corps. Le front des sujets matures prend une délicieuse coloration rouge orangée ainsi que les cuisses et le bord des épaules. La peau du contour de l’oeil est d’un blanc rosé et l’iris orange vif. Sa mandibule supérieure est beige et celle du bas est gris foncé. Son espérance de vie est d’une trentaine d’années.

    Le perroquet de Jardine, ou perroquet à calotte rouge (Poicephalus gulielmi)A l’état sauvage, il vit au sein de petites colonies abritant une dizaine d’individus, qui se réunissent en plus grand nombre pour se nourrir ou nicher. Cela assure une certaine sécurité à l’ensemble des psittacidés. Il consomme une grande variété de graines, mais aussi des fruits, des fleurs, des insectes et les fruits des palmiers à huile (Elaeis guineensis).

    La saison de la nidification varie considérablement suivant la zone géographique dans laquelle il se trouve. En Tanzanie, elle court entre novembre et janvier, au Kenya entre mars et novembre, tandis qu’elle a lieu en septembre dans le Bassin du Congo. Il niche dans le creux des troncs d’arbres, à près de douze mètres du sol. La femelle pond entre 2 et 4 oeufs, puis les couve durant environ 28 jours. Les petits s’envolent du nid 10 à 11 semaines après leur éclosion.

    Joueur et curieux, il n’est pas très bruyant, ce qui peut lui permettre de vivre en appartement sans trop de difficulté. Il est très intelligent, relativement doué pour l’imitation et peut maîtriser un assez large vocabulaire. Sa diction est cependant loin d’être impeccable.

    Il aime jouer à se mettre sur le dos, comme le caïque. Il a besoin de rapports sociaux développés au sein de sa famille humaine et adore être l’objet de toutes les attentions. Un sujet n’ayant pas bénéficié d’une socialisation adéquate peut devenir mordeur. De nombreuses activités doivent lui être proposées pour s’occuper. Cela comprend des jouets à gruger, des balles, des jeux sonores et des cordes suspendues. Il lui faut passer plusieurs heures par jour en liberté pour se dépenser et se sentir bien dans ses plumes. Sa cage doit être spacieuse, car il est très actif.

    Son alimentation en captivité requiert un mélange de graines pour Poicephalus ou petit perroquet, des fruits et légumes frais, des noix et de l’eau fraîche.

    Sa large répartition dans la nature rend sa population relativement stable. Il fait l’objet de préoccupations mineures aux yeux de l’UICN.

    Le perroquet de Jardine, ou perroquet à calotte rouge (Poicephalus gulielmi)

    Sources :

    http://eol.org/

    http://beakworld.com/

    http://bird-paradise.biz/

    Pets Australia | Pet Breeds Breeders Classifieds Articles Health

    http://www.iucnredlist.org/

    http://www.parrotchronicles.com/

    http://www.parrot-and-conure-world.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015