Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    La tortue de Floride, ou Trachemys scripta (alimentation, maintenance, reproduction)

    La tortue de Floride, ou Trachemys scripta (alimentation, maintenance, reproduction)La tortue de Floride vit près de l’eau ou dans l’eau douce, contrairement à la tortue marine qui elle, vit dans l’eau de mer. Sa carapace est beaucoup moins bombée et ses pattes sont palmées. L’appellation « tortue de Floride  » ne désigne aucune espèce de tortue d’eau en particulier. Elle regroupe simplement sous un nom grossier les trois espèces de Trachemys (le véritable nom de celles-ci) que sont scripta scripta (pas de tache), scripta troosti (tache orangée), et scripta elegans (tache rouge).

    Cette tortue est carnivore. La plus connue en captivité est la tortue de Floride à joues rouges. Bien qu’elle ne soit plus importée, il en reste un grand nombre chez les particuliers. Avant d’en adopter une, il faut considérer le fait que son espérance de vie peut atteindre les 40 ans. Au départ, elle mesure quelques centimètres seulement mais grandit rapidement, pouvant atteindre 30 cm et peser jusqu’à 3 kilos à l’âge adulte.

    La tortue de Floride, ou Trachemys scripta (alimentation, maintenance, reproduction)Le mâle, contrairement à la femelle, a une queue épaisse et longue, des griffes sur les membres inférieurs et son plastron est concave pour lui permettre d’épouser la carapace de la femelle lors du passage à l’acte. Cette tortue aquatique s’accouple au mois de mars et pond entre 8 et 14 œufs en moyenne, ce en plusieurs fois, dans un un nid qu’elle creuse dans le sol pour les y enfouir, entre mai et juillet. La période d’incubation est de 70 jours.

    Si vous désirez accueillir cette espèce dans votre maison, il faut prévoir un aquarium de 80 X 30 X 30 cm au moins. Il doit être pourvu d’un bon système de filtration, un chauffage (avec lampe infra rouge et thermomètre), une lampe UV adaptée pour les reptiles, un hygromètre (pour mesurer l’humidité de l’air) ainsi qu’une minuterie qui gérera l’éclairage car suivant les saisons, ce dernier doit être adapté. Une plage sèche accessible à la surface doit être aménagée avec une grosse pierre plate ou une grosse branche et quelques pierres supplémentaires et plantes, naturelles ou non qui font office d’abri tout en agrémentant le visuel.

    A quoi vont servir les Ultra Violets direz vous, puisque l’aquarium est dans une pièce éclairée ou près d’une fenêtre ? Il faut savoir que les UV produits par le soleil ne traversent pas le verre de nos aquariums. Or, ils sont nécessaires à la tortue pour former correctement sa carapace. Il lui faut 12 h de lumière en été contre seulement 7 h en hiver.

    La température idéale de l’eau se situe entre 24 et 29°C. Il faut surveiller attentivement la température de votre aquarium car, si elle est comprise entre 2 et 12°C, la tortue va utiliser beaucoup moins d’énergie et dès lors se mettre en hibernation. Au-dessous de 2°C, c’est la mort assurée. Si la température augmente excessivement, elle va utiliser trop d’énergie et vers 38 °C, mourir.

    Au-dehors, il faut lui procurer un bassin ou même de façon provisoire une piscine pour enfant. Cette option est une excellente alternative en été, pour favoriser l’assimilation de la vitamine D de façon naturelle, par l’exposition au soleil. Il faut là encore songer à maintenir l’eau propre, installer une plage sèche accessible mais aussi une zone d’ombre.

    La tortue de Floride, ou Trachemys scripta (alimentation, maintenance, reproduction)La tortue de Floride, ou Trachemys scripta (alimentation, maintenance, reproduction)

    En captivité, son régime alimentaire est basé sur des granulés spécifiques vendus dans le commerce. Il convient d’y ajouter chaque jour endive (chicon), mâche fraîche, pissenlit, trèfle ou cresson, en alternance. La quantité de végétaux journalière à distribuer doit correspondre à environ 10 % de son poids au début. Plus son régime alimentaire est varié, moins elle a de chances de développer des problèmes de santé. Elle consomme ainsi également escargots, vers de terre, vers de farine, crickets, poisson et même poulet. Seuls les aliments gras et les viandes rouges doivent être écartés.

    ALa tortue de Floride, ou Trachemys scripta (alimentation, maintenance, reproduction)u fil du temps, il faut progressivement augmenter sa ration quotidienne jusqu’à atteindre 15 % de son poids. Vous pouvez aussi lui donner anguilles, petits poissons (crus et entiers) fruits de mer (à l’exception des moules et, contrairement à une idée reçue, aux crevettes séchées), morceaux de foie cru (vitamine A), insectes variés. De temps à autres, elle peut aussi consommer des escargots et des vers (canadiens, vendus dans les magasins de pêche).

    Cette espèce robuste a connu des heures de gloire dans le commerce aquariophile, proposées avec un bac en plastique totalement inapproprié, sans chauffage ni filtration.  Puis certains détenteurs , lassés de sa présence, ont commencé à en relâcher dans la nature. Un problème évident est alors apparu. Non seulement Trachemys scripta était capable de s’adapter dans la nature ailleurs que dans son milieu naturel, mais sa présence et voracité nuisaient à la survie des espèces indigènes, en faisant une espèce invasive.

    A l’heure actuelle en France, « seuls les éleveurs ayant obtenu du préfet un certificat de capacité et une autorisation d’ouverture d’élevage d’agrément peuvent la détenir ». Cela signifie que les particuliers ne peuvent l’accueillir chez eux, à moins de pouvoir apporter la preuve qu’ils la possédaient déjà avant le 26 septembre 2004. Ils doivent alors faire identifier les sujets en leur possession, le maximum autorisé étant de six et fournir le document correspondant à leur DDPP.

    La tortue de Floride, ou Trachemys scripta (alimentation, maintenance, reproduction)

    Sources :

    http://www.elsevier.es/

    http://www.tortues.be/

    http://www.serc.si.edu/

    http://www.insectivore.co.uk/

    http://bcmatthews.blogspot.fr/

    http://www.veterinaire-maindiaux.be/

    http://www.developpement-durable.gouv.fr/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015