Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)

    L’arche de Naoto Matsumura, ou les survivants de Fukushima

    L'arche de Naoto Matsumura, ou les survivants de FukushimaA Fukushima vit un homme totalement voué à maintenir la vie en un lieu de désolation oublié par les hommes.

    Après la catastrophe nucléaire survenue au Japon le 11 mars 2011, les familles qui vivaient à Fukushima ont été contraintes de s’éloigner de cette zone dont la radioactivité hors normes présentait un risque majeur pour la santé. Les animaux ayant survécu au drame eux, sont pour la plupart restés sur place, tout comme Naoto Matsumura, un ancien ouvrier aujourd’hui âgé de 54 ans, qui a pris la résolution de veiller sur eux.

    C’est ainsi que celui désormais surnommé « le gardien des animaux » essaie jour après jour de colmater les dégâts commis sur l’environnement. Chiens, chats, veaux, vaches, cochons ont tous grâce à ses yeux, y compris les autruches.

    L'arche de Naoto Matsumura, ou les survivants de FukushimaL'arche de Naoto Matsumura, ou les survivants de Fukushima

    Dans cette ville morte, il a rapidement pris conscience de l’urgence de prendre soin de ces êtres oubliés. Certains ont fui lors du Tsunami. Ils ont sans doute été choyés par une famille qui n’a pu les emporter dans la précipitation. D’autres, comme les vaches ou les chiens, auraient pu subir le triste sort auquel certains des leurs n’ont pu se soustraire, une mort lente dans une étable ou attachés près de leur maison, prisonniers sans eau ni nourriture.

    L'arche de Naoto Matsumura, ou les survivants de FukushimaL'arche de Naoto Matsumura, ou les survivants de Fukushima

    Pour l’heure, cela fait quatre ans que Naoto Matsumura poursuit son projet. Il reste néanmoins conscient du risque encouru et, pour s’exposer le moins possible aux conséquences des radiations, prend la précaution de ne consommer que des aliments venant de l’extérieur. Les dons qui lui parviennent lui permettent de prendre soin de ses protégés et pourvoir à ses propres besoins. il reçoit également des lettres de soutien du monde entier. Est-il fou ? Est-il courageux ? C’est à vous d’en juger, mais dans une nature convalescente, cet homme est un Noé des temps modernes, qui porte à bouts de bras son arche vers la survie.

    L'arche de Naoto Matsumura, ou les survivants de Fukushima

    Remerciements : merci à baguera de nous avoir transmis les informations relatives à ce sujet.

    Sources :

    http://naotomatsumura.weebly.com/

    http://www.japansubculture.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015