Catégories
Image de la semaine
Commentaires récents
    Archives (par date)
    février 2015
    L M M J V S D
    « Jan   Mar »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    232425262728  

    Quel enclos prévoir pour des chèvres ?

    Quel enclos prévoir pour des chèvres ? Comment accueillir convenablement des chèvres ? Voici une question légitime lorsqu’il est question de maintenir chez soi ces petites demoiselles herbivores. Leurs exigences sont en réalité modestes.

    En effet, globalement, leur préoccupation première est de savoir où elles vont s’abriter lorsqu’il pleut. L’humidité et le froid sont deux choses qu’elles supportent mal, car elles sont plus fragiles que les moutons. Cela s’explique par les faibles réserves en matières grasses et la fine couche de poils qu’elles possèdent.

    En liberté, les anfractuosités rocheuses et buissons touffus remplissent cette fonction, mais dans nos jardins, il faut souvent prévoir d’autres dispositions tout aussi efficaces.

    L’abri qui leur est réservé doit donc prendre en compte ces éléments. Le commerce spécialisé regorge d’options, mais il est aussi possible d’en bricoler un à moindres frais. Il doit mesurer au moins 2 X 2 m et être ventilé, sans pour autant laisser passer les courants d’air. Songez également à orienter son entrée dos aux vents dominants. Une bonne hygiène permet quant à elle de limiter la population de mouches, parasites, odeurs et maladies. Lorsque seul un petit groupe est maintenu, le plus simple est d’éliminer quotidiennement le crottin et renouveler la litière.

    Quel enclos prévoir pour des chèvres ? Quel enclos prévoir pour des chèvres ?

    La clôture est un point à ne pas négliger. Elle est le seul moyen de contenir la gourmandise de la gent caprine, qui aurait tôt fait de tondre les arbres et plates-bandes du reste du jardin sans cette précaution. 1000 m2 sont nécessaires pour que les animaux soient autonomes. A défaut, un complément d’alimentation doit leur être apporté. Le grillage doit être enterré à 50 cm de profondeur et s’élever entre 1,50 et 2 m au-dessus du sol, afin de les protéger contre les prédateurs, avec des piquets solidement scellés. Notez que les mailles à simple torsion sont déconseillées, les cornes risquant de s’y emmêler. La taille des mailles doit empêcher les pensionnaires de s’y coincer. La mise en place d’un système d’électrification renforce encore la sécurité, évitant les entrées comme les sorties non souhaitées. Un contrôle régulier de l’état général des installations est à prévoir par la suite.

    Quel enclos prévoir pour des chèvres ? Quel enclos prévoir pour des chèvres ?

    Enfin, ces demoiselles étant adeptes de l’escalade, si rien ne leur permet d’assouvir cette passion dévorante, des structures sont à prévoir en complément. Souches d’arbre, roches et autres tables mises en place sur plusieurs niveaux y pourvoiront. Ajoutez à cela de l’eau à volonté et des repas équilibrés.

    Une fois installées de la sorte, vous verrez vos invitées s’épanouir à vos côtés, profitant volontiers du soleil debout sur le toit de leur cabane dans la journée pour mieux aller se réfugier à l’intérieur à la nuit tombée.

    Quel enclos prévoir pour des chèvres ?

    Sources :

    http://www.urbanfarmonline.com/

    http://www.yurtopic.com/

    http://rnzspca.org.nz/

    https://www.gov.uk/

    http://www.rootsimple.com/

    https://pickmeyard.wordpress.com/

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Animogen 2015